jeudi 22 août 2019

Drame à Bouteville - Marie-Bernadette Dupuy

Voici la 4e enquête de Maud Delage, et la dernière de ce volume.
Cette fois, on est toujours l'été 1997, comme le précédent roman.
Originale par son thème et par sa conclusion, cette enquête est la première où Maud va commencer à découvrir ses dons extrasensoriels. Il en était question dans "Maud sur les chemins de l'étrange" que j'ai lu avant, mais qui se situe plus tard.
Ici, ce n'est qu'anecdotique, ça ne sert pas à grand chose dans l’histoire.

Un village de campagne, un beau mariage qui s'annonce entre enfants de viticulteurs.
Et soudain, ça dérape ...
Xavier est d'abord appelé en ami, pour aider la famille, mais bien vite, une véritable enquête va s'ouvrir.
Ici, pas de meurtres multiples, de courses contre la montre pour découvrir le coupable avant la prochaine victime.
Juste une enquête qui s'annonce simple par les personnes impliquées, mais complexe, car si les suspects sont identifiés, les preuves manquent.

En plus de la pointe de paranormal, dans cet épisode, Maud s'est fait une amie, bretonne comme elle.
Qui sert à agrémenter le début du récit (une deuxième jolie fille) mais c'est tout, elle ne servira plus à grand chose, même pas une petite idylle avec Xavier !!

Je reconnais que je l'ai lu en rien de temps, toujours envie d'en savoir plus. Mais malgré mon goût pour les lectures romantiques et romanesques, les histoires d'amour de Maud, intercalées dans ses enquêtes, m'ennuient un peu.

Une enquête pas désagréable, je pense que je ne devrais pas lire ces romans à la suite, même s'ils sont dans un seul volume. C'est une bonne distraction, mais point trop n'en faut ! J’aurais sans doute été plus positive en les lisant séparément.
Je vais attendre un peu pour enchaîner sur le deuxième volume ! (ou pas, c'est quand même tentant !!)

Extrait :

Soudain, d'un vol lourd, avec un bruit de papier froissé, une chouette passa au-dessus d'elle. Cette forme blanche, surgie d'on ne sait quel coin de charpente, comme un esprit venu de l'au-delà, fit sursauter Maud, qui la suivit des yeux jusqu'à ce qu’elle disparaisse par une fenêtre béant sur le vide.

Les enquêtes de Maud Delage
Recueil Tome 1
4e roman - 142 pages
Éditeur : France-Loisirs 12/2012
Résumé Babelio (Attention, le résumé dévoile pas mal d'éléments, personnellement, j'ai évité d'en parler, un roman policier se découvre au fil des pages !!!)

mercredi 21 août 2019

Ce qui fait battre nos coeurs - Florence Hinckel

Un sujet extrêmement intéressant, et qui pose beaucoup de (bonnes) questions.

Un roman à plusieurs voix, à la fois aventure, suspens, angoisse, amitié (ou pas !), dystopie, et questions sur un futur qu'on sent tout proche.

J'ai eu au départ un peu de mal à y entrer, car je l'ai hélas lu à un moment d’autant plus difficile pour moi qu'il faisait écho curieusement à notre actuelle situation ; mais très vite, je n'ai plus pu le lâcher, et il m'a beaucoup fait réfléchir, tout en étant d'une lecture prenante.

2030. La petite soeur d'Esteban vit avec un coeur artificiel. Mais hélas, leurs moyens financiers ne permettent de lui offrir qu'un coeur bas de gamme, le coeur niveau "sécurité sociale". Et même si on leur assure que c'est bien suffisant, après une alerte de trop, Esteban ne trouve plus d’autre solution pour aider sa soeur que d’enlever Leïla, connue parce qu'elle est quasiment toute artificielle, une maladie la privant de ses organes naturels.
Et le voilà en cavale, avec Leïla et deux autres jeunes gens sur lesquels ils ne comptaient pas forcément, et qui ne sont pas n’importe qui.
Il veut, avant de relâcher ses otages, obtenir l'assurance d'un coeur de qualité pour sa soeur, mais ce n'est pas si évident.
Le voilà devenu célèbre, on se passionne pour sa cavale, beaucoup le soutiennent, mais rien n'est simple.
Et la tension monte au fil des pages. jusqu'à un dénouement impressionnant.

J'ai aimé ce roman, moi qui lit difficilement la science-fiction, au-delà de ses questionnements, aussi parce que c'est une très belle histoire avec des situations et des personnages très proches de nous, des adolescents, des amitiés et des inimitiés, un dangereux road-trip sous l'oeil des médias. Ce serait presque la vie de jeunes d'aujourd'hui ; avec un petit quelque chose en plus.

Et avec ces personnages auxquels on s'attache rapidement, Florence Hinckel continue à nous faire découvrir ce que pourrait être le futur proche. Des romans chaleureux, passionnants, tout en nuances, et qui posent des cas de conscience. Car ici, même si on est forcément du côté de ceux qui défendent les plus pauvres, difficile de trancher sur les questions profondes, Intelligence Artificielle, réparer ou augmenter, jusqu'où peut-on aller pour se maintenir en bonne santé ...

On ressort de là un peu "sonné". Quel avenir va-t-on laisser à nos (petits)-enfants ?

Un roman indispensable, facile et agréable à lire, mais qu'on n'oubliera pas de sitôt tant il nous remue et nous met au coeur du problème.
De coeur d'ailleurs, il en est beaucoup question : non seulement de celui espéré pour Sofia, mais aussi de toutes les expressions autour du mot Coeur.

Qui l'a aimé aussi :
L'atelier de Ramettes

Extraits :

- Mais tu fais comment pour t'évader, t'émouvoir, faire battre ton coeur, tout ça ?
[...]
- La littérature, t'as déjà entendu parler ? L'évasion par la lecture, ça ne te dit rien ? Je lis des romans.

***
Une émotion ne peut pas être transmise, elle ne peut qu'être vécue pour être apprise et comprise.

Éditeur : Syros (22/08/2019) NOUVEAUTÉ
Dès 12 ans ; 480 pages ; 17.95 €
Résumé Babelio

De Florence Hinckel, j'avais déjà lu :
U4 Yannis
Et dans l'excellente collection Soon pour découvrir la SF :
Traces
Mémoire en mi

Dans un genre tout à fait différent, elle a aussi écrit les aventures du Chat Pitre !






mardi 20 août 2019

Fraternidad - Thibault Vermot

Un roman de cape et d'épée terriblement actuel !!
J'allais écrire : waouh, quel roman, mais j'ai eu pas mal de "lectures waouh" ces derniers temps !!!
Celui-ci ne sera pas forcément parmi mes plus gros coups de coeur, mais un roman marquant certainement, et pas uniquement à cause de ses six cents pages.

Roman de cape et d'épée au sens propre du terme ! Il y a des capes, des épées en action, des chevauchées et même presque un repas fin dans un château ; des vers et de la prose.
Mais aussi roman très actuel, à la fois par son contexte, dangers d’Internet, harcèlement scolaire, les chevauchées sont aussi en quad et on croise des tankers dans la Manche.
Et même un brin de dystopie, ou juste de triste anticipation ?
Des 3 mousquetaires à Barbe-Bleue, en passant par le 21e siècle dans le Devon, et à Paris, où on va craindre l'écroulement d'un monument emblématique, pas forcément celui auquel on pense.

Il y aurait tellement à dire sur ce roman foisonnant et étonnant, peut-être vaut-il mieux ne rien en dire, car on ne peut tout dévoiler, mais parler de certaines parties serait le dénaturer totalement.
On ne sait jamais où l’auteur va nous amener.
C'est très rare de ne pas deviner à mesure de mes lectures vers où elles vont m'emmener (pas forcément la clé de l'énigme ou la fin, mais de quoi on va parler). Ici presque tout est totalement inattendu.
Et vous pouvez lire la 4e de couv' pour une fois, elle ne vous parle que du début.
Contrairement à mes habitudes, je m'y suis référée plusieurs fois, juste pour relire "DEVON DU SUD ANGLETERRE 2019" car par moments, je ne savais plus quand on en était !

J'ai trouvé certains passages un peu longs, j'aurais apprécié un peu plus de concisions dans les moments surtout où ils essaient de s'échapper, de s'en sortir.
Mais à part cela, une lecture qui m'a happée d'un bout à l'autre.

Et j'allais oublier de parler de la superbe couverture, lettres et dessins rouge éclatant, presque rien et tout y est !

Un roman qui fera date certainement, par son originalité, les sujets traités, et l'écriture et le superbe vocabulaire bien sûr.

Je n'avais rien lu de l'auteur, et j'ai hésité, le thriller sanglant et tout ce qui fait trop peur, ce n'est pas ma tasse de thé !! Mais même si quelques passages ne sont pas réjouissants, rien que j'ai regretté d'avoir lu !!
Cette Fraternidad, vous n'avez pas fini d'en entendre parler !

Si vous voulez en savoir un peu plus, allez voir l'excellente chronique de La tête en Claire qui en parle beaucoup mieux que moi.
L'éternel Ado l'a lu aussi.

Extraits : 

pour plaire souvent il fallait devenir con, et ça, il ne supportait pas le début de cette idée.

***
Mais la calomnie, Ed Perry, est plus mortelle qu'une bande de marauds armés de bâtons.

***
- Le jihad... J'aimerais bien rendre le monde meilleur, mais je n'ai pas besoin d'un dieu pour justifier le vol ou le meurtre. D'un autre côté, je les comprends : ils partent parce qu'ils croient qu'ils vont fonder un royaume au milieu du sable. T’imagines ? Un royaume dans le désert... Un endroit rien qu'à eux, jouer aux chevaliers... Sûr que ça les fait plus rêver que devenir plombier ou caissière.

***
- Péronnelle casuiste !
- Godelureau pédant !
- Ce café est fort bon en attendant.

Éditeur : Sarbacane (21/08/2019) NOUVEAUTÉ
Collection Exprim' ; 624 pages ; 18.00 € (Format EPUB : 12.99 €)
Résumé Babelio








lundi 19 août 2019

La Société des Pépés à Adopter - Émilie Chazerand - Joëlle Dreidemy

Encore un génial Pépix, tout à fait dans la lignée de cette collection.
Farfelu, un brin déjanté, très drôle, et finalement avec pas mal de réflexion !

Sérieuse Dauphin (oui, oui, c'est son nom) est fille unique, de parents qui veulent le meilleur pour elle. Ils lui offrent donc tout ce qui est possible, du carrousel aux licornes, sauf ce dont elle aurait besoin : leur présence.
Sur cette trame assez fréquente en roman enfant, on part sur une histoire un peu (beaucoup) dingue et irrésistible.
Car elle découvre qu'il existe des grands-pères, ce qu’elle ignorait (!) et donc, c'est précisément ce qu'elle veut. D’autant qu'une présence auprès d'elle lui est plus utile qu'un objet de plus.

Une fois de plus, ses parents vont devoir céder. Mais entre le grand-père idéal côté parents, et celui qui l'attire irrésistiblement, il y a une certaine (grande) différence. Et celui qu’elle déniche n'est pas en reste d'originalité un peu fofolle.

Etant moi-même une mémé, avec un pépé en encore plus mauvais état, j'ai trouvé le trait, aussi bien texte que dessins,  un peu raide à certain moment !
Mais j'ai ri sans retenue d'un bout à l'autre.
Par exemple quand Sérieuse demande avec insistance ce pépé dont elle rêve, le dialogue avec ses parents laisserait penser (si on n'avait pas suivi, qu'elle demande un chat ou un chien, vu les réponses.
Un bon vrai Pépix comme on les adore.

On retrouve ici l'illustratrice de L'Ogre à poils et de Perséphone au téléphone avec des personnages toujours aussi expressifs, et moches à souhait comme il se doit pour l'histoire !

Et n'oublions pas que le père de Sérieuse a inventé la cravate-jambon !!

Décidément, les Pépix, c'est que du bonheur de lecture !

Extraits :

Vois-tu, un grand-père a besoin de soins particuliers. Il faut le sortir régulièrement, jouer avec lui, le stimuler.
- Je suis très stimulante !

***

- Oh, et hors de question qu'il ait du poil qui dépasse de son nez ou de ses oreilles ! C'est peut-être un détail pour vous, mais pour nous ça veut dire beaucoup. [Et voilà, j'ai la musique dans l'oreille !!]

***
"Un seul être s'ajoute et tout est encombré"


Autrice : Émilie Chazerand
Illustratrice : Joëlle Dreidemy
Éditeur : Sarbacane - 21 août 2019 - NOUVEAUTÉ
Collection Pépix - dès 8 ans - 192 pages - 10.90 €


lundi 12 août 2019

En quête du dragon- Ma première aventure (Livre-jeu)

Aussi chouette que je l'imaginais.
Superbe livre-jeu à offrir aux plus petits.

Sur le modèle des livres dont vous êtes le héros, un très bel album adapté aux enfants dès 3 ou 4 ans.
Avec de chouettes trouvailles permettant à l'enfant de jouer seul si on lui lit le texte.
Pas de numéro de pages à rechercher, rien à noter ni à retenir.
Une reliure à spirales pour tourner les pages facilement et les tenir ouvertes.
Des pages souples plastifiées. Celles permettant les choix sont divisées en trois dans la hauteur. Puis on revient sur une page entière pour la suite de l’histoire.
Quand on a choisi, on doit tourner 1 ou 2 pages, et on a un livre dessiné avec le chiffre 1 ou 2 (et même le dessin des pages tournées).
Et en plus de ce système, déjà très bien pensé, il y a les 4 molettes, qui vont permettre de savoir, quel personnage on est, quels objets on a avec soi. C'est pratique, amusant, les enfants adorent.

J'ai bien aimé le choix des personnages à incarner : un magicien, un chat-pardeur (!), et Lina la bagarreuse.

Enfin, vu le nombre de choix, la "rejouabilité" est grande, et votre petit lecteur n'est pas près de s'en lasser.

Et comme il est difficile de bien présenter un tel livre sans le montrer, je vous propose d'aller voir les vidéos de présentation, mieux qu'un long discours !!
Je n'arrive pas à les intégrer ici, mais vous en trouverez une de 3 mn sur le site de Philibert
Et une plus détaillée (15 mn) sur Tric Trac

Quel dommage qu'il n'était pas disponible aux moment des étrennes, j'espérais l'offrir à mes petits-fils.
Le voilà réédité, et nous l’avons acheté pour la bibliothèque, je pense qu'il va avoir beaucoup de succès.
Mon petit-fils de 4 ans ne se lasse pas de le regarder avec toute la famille à tour de rôle !

Seul regret : qu'il ne soit pas distribué aussi en librairie, seulement en magasin de jeux.

Une autre aventure est déjà disponible :
La découverte de l'Atlantide (Une chasse au trésor sous-marine)
Une troisième devrait paraître bientôt :
L'Odyssée de Phobos (Une épopée dans l'espace)

Dernière minute : J'ai attendu pour poster ma chronique car les deux premiers volumes étaient de nouveau indisponibles. Les voici enfin revenus, et en outre, Game Flow me dit que les librairies peuvent leur commander. Le 3e nous est promis pour septembre/octobre.

Extraits :

Le dragon te scrute de ses grands yeux curieux. Peut-être se demande-t-il s'il ferait mieux de te cuisiner avant de te croquer ?
Tu n'as que peu de temps pour prouver que tu es digne de l'adopter.
Comment veux-tu t'y prendre ?
En lui tapant sur le museau ?
En lui offrant quelque chose à manger ?
En lui criant dessus pour lui faire peur ?

***




Collection : Ma première aventure
L'histoire dont tu es le tout petit héros
Élu Meilleur jeu de l'année 2018 catégorie enfants
Auteur : Roméo Hennion
Illustrateur : Arnaud Boutle
Éditeur : Game Flow
Février 2019 (1e édition 02/2018)
Format : 20 x 28cm ; un certain nombre de pages !!
ISBN : 978 2 956 296 300
Résumé Babelio


dimanche 4 août 2019

Le trésor de Madeleine - Pierre Maël

C'est incroyable ce que la littérature jeunesse a changé !
Je résiste rarement quand je déniche un ancien roman enfant, et sur celui-ci de plus, la couverture m'a rappelé quelques lectures de mes jeunes années.
Je n’arrive d'ailleurs pas à retrouver lesquelles, et pourtant ce visage m'est vraiment familier. Comtesse de Ségur ?
Bien entendu, aucun nom d’illustrateur n'apparaît.
En cherchant un autre livre dans mes piles instables, j'ai retrouvé celui-ci, et comme à présent j'ai une petite-fille qui s'appelle Madeleine, je l'ai lu pour voir si/quand je pourrais le lui confier.
Réponse : jamais !!!
(Attention je spoile pas mal, pardon je divulgâche. Mais je doute que vous ayez l'intention de le lire. Sinon, évitez la suite !)

Deuxième page : Madeleine et son frère, orphelins de mère, perdent leur père d'une courte maladie.
Mais leurs voisins très proches, amis déjà, (quoique bien plus riches) les recueillent à leur grand bonheur. La voici donc en dette, même s'ils ne leur font jamais sentir.
Très vite arrive la guerre de 1870 et le terrible siège de Paris. Nous suivons les angoisses, surtout pour le grand frère, militaire. Puis la maison devient centre de soins aux blessés, et Madeleine, 15 ans à ce moment-là, soigne et veille. Et nous aurons un jeune homme agonisant puis mort à veiller par la fillette pendant presque une moitié du livre.
Et à la fin, on fusille...

Je ne rends pas hommage au roman avec ce court résumé ! : il y a une vraie histoire, un suspens (même si on le devine assez vite) de l'angoisse, des moments héroïques de Madeleine et des moments de grande peur. Les Bretons sont courageux, les Allemands méchants (quoique un passage précise que peu importe la nationalité, certaines personnes sont ignobles, d'autres pas.)
C'est plein de bons sentiments, les gentils sont vraiment gentils, les enfants très bien élevés, mais ça se lit facilement et agréablement (bon parfois, je survole un peu !)
Mais alors, que de tristesse !
J'ai une édition de 1950, mais le roman semble dater de 1923, on n'édulcorait pas forcément !!
Rectification : il serait plutôt de 1900 si on peut en croire Wikipedia, les deux auteurs d'ailleurs étaient déjà morts en  1923.

Extrait :

"Onze heures ! Annette ne rentrera plus que demain", soupira-t-elle.
Et cela lui serra le coeur, la pensée de cette longue nuit d'hiver qu'il fallait achever sans sommeil, loin de ceux qu'elle chérissait, entre ce blessé et ce moribond, sous la menace d'évènements inconnus, mais dont elle éprouvait le pressentiment redoutable.


Auteur : Pierre Maël, alias de Charles Causse (1862-1904) et Charles Vincent (1851-1920).
Éditeur : Hachette
Collection : Bibliothèque de la jeunesse (qui est une collection "poche") 1950 ; 250 pages
1e édition : 1923 ou plutôt 1900 ?
Résumé Babelio

vendredi 2 août 2019

Sauveur & fils - Marie-Aude Murail (Saison 4)

Mauvaise période de lecture pour moi sans doute ? La magie de M. A. Murail n'a pas vraiment opéré cette fois, sauf vers la fin. Pourtant, on retrouve avec plaisir Sauveur et sa curieuse famille mal recomposée. Et aussi plusieurs de ses patients.
Je n'ai pas eu le temps de relire les volumes précédents, j'aurais préféré car lus il y a deux ans, j'ai un peu de mal à me souvenir des détails (j'ai lu pas loin de quatre cents romans depuis !). Mais heureusement, les personnages sont bien rappelés au début, famille comme patients.

Ce tome est un peu plus noir que les précédents. Je n'ai pas particulièrement apprécié les histoires de zombies que les enfants se régalent à regarder (avec détails ...)

Sauveur se débat toujours avec ses problèmes de couple, sa famille est aussi évoquée, mais sans que ça change le cours des choses.  Les enfants continuent leur chemin, Paul ravi dès qu'il est chez Sauveur, Alice en belle crise d’adolescence. On suit  de près plusieurs patients déjà connus, et ça ne s’arrange pas vraiment. Mais celui qui va causer le plus de souci, c'est Jovo.
Même si j'ai eu un peu de mal à m'enthousiasmer comme pour les précédents, on attend tout de même la 5e saison ! (Promise pour le 18 septembre)

Avec de plus en plus cette question : pour quel âge ?
Je trouve très intéressantes les théories de Sauveur, sa façon d’aborder les problèmes de ses patients, et de les aider, ou pas ! Quoique dans ce tome, il me semble que souvent il ne fait pas beaucoup avancer les solutions. Ça ne donne pas très envie d'aller consulter !
Mais est-ce vraiment de la lecture pour enfant ? j'en doute un peu.
Pas forcément ce que j'ai envie de mettre dans la tête des plus jeunes.
Et les ado semblent difficilement attirés par ce genre de romans.
Bon, autour de moi, j'ai une fillette de 5e qui adore la série et ne s'en lasse pas. Mes petites-filles, elles, n'ont aucune envie de la lire.

Comme d’autres romans de MAM, ça me parait surtout adapté aux adultes qui ont gardé le plaisir de lire des livres jeunesse !!!

Ma chronique des saisons précédentes (Les volumes 1 et 2 existent à présent aussi en poche à 7.80 €)

Extraits :

- Tu sais c'est quoi, mon jour préféré ? [...] C'est le mardi.
[...]
- Le mercredi, c'est le jour que je préfère en vrai, mais ça passe trop vite. Le mardi, c'est le jour où j'attends, et ça passe lentement, mais je suis content parce que je pense que le lendemain, c'est mon jour préféré.

***
- Le bonheur, c'est de faire des erreurs et de réussir après, là où on a fait des erreurs
[...]
- On peut pas être heureux tout seul
[...]
"Le bonheur, c'est de savoir quoi faire de son malheur."

Éditeur : École des Loisirs (Janvier 2018)
Collection Medium + - 300 pages - 17.00 €
Résumé Babelio

Résumé de l'éditeur :
Comment résoudre tous nos problèmes ? 
On peut, comme Jean-Jacques, s'enfermer dans sa chambre et ne plus penser à rien en dégommant des terroristes sur son ordinateur. 
On peut, comme Gabin, s'enfoncer des écouteurs dans les oreilles et passer ses nuits en compagnie des zombis de The Walking Dead. 
On peut aussi, comme Frédérique, demander à une voyante de lire l'avenir, ou bien, comme Jérôme, s'enfuir en abandonnant femme et enfants. 
Mais on peut également consulter monsieur Sauveur Saint-Yves, psychologue clinicien, comme Solo, comme Margaux, comme Samuel, comme Ella, et regarder la vie en face. 
Le bonheur sera peut-être au rendez-vous.



mercredi 24 juillet 2019

Le temps de l'amour - Colleen McCullough

Encore un bon page-turner sur un thème que je retrouve pas mal dans mes lectures en ce moment : Le départ, plus ou moins forcé,  d'une jeune femme du Royaume-Uni vers les lointains pays du Commonwealth.

Ici, Elizabeth, Écossaise, est quasiment vendue en mariage à un cousin installé en Australie.
Qui s'avérera, bien qu'on s'attende à l'inverse, plutôt intéressant. (Sauf bizarrement à une certaine période intermédiaire de sa vie !). Hélas, Élizabeth, dont la vie jusqu'à ses 16 ans a été régie par un père et un prêtre rigides et odieux au-delà de ce qu'on peut imaginer, aura bien du mal à s'adapter.

J'aime ces romans parce qu'au-delà d'une histoire romanesque qui donne une lecture agréable et prenante, on découvre énormément sur ces pays et ces époques.
J'apprends toujours des tas de choses !
Ici, en plus de découvrir la vie quotidienne en Australie, on aborde beaucoup de sujets, handicap, religion qui gâche la vie, émancipation, industrie, maison close (ou pas), voyages, relations avec l'Europe ... Et même l'acupuncture, sans en dire le nom !!
Il y a étonnamment des passages très techniques, concernant l'industrie et les mines. Intéressants quoique souvent un peu ardus. Mais ce n'est pas très gênant, on peut les lire rapidement sans perdre le fil de l’histoire.

samedi 20 juillet 2019

Le Club de la Pluie et les forbans de la nuit - Malika Ferdjoukh

Un petit roman style club des Cinq, mais vraiment pas du meilleur Malika Ferdjoukh !
J’avais lu Le club de la pluie au pensionnat des mystères et j'espérais, cinq ans plus tard, apprécier mieux celui-ci, mais je n'ai pas vraiment accroché non plus.

On a pourtant une équipe sympathique et amusante : deux filles et un garçon pensionnaires aux Pierres-Noires, auxquels s'ajoutent le fils du gardien (qui facilite les sorties en cachette), son chien, une tante assez originale, diseuse de bonne aventure, et son petit singe.
Un internat un peu "passoire" (l'épisode il est vrai se passe pendant des vacances, et les enfants sont plus souvent en réunion secrète dans la tour, ou à l'extérieur de l'école que là où ils devraient être) idéalement situé à quelques pas de Saint-Malo et son îlot du Grand Bé.

Une aventure prenante, inquiétante, et cohérente ! Des commerçants trafiquant des contrefaçons, des grottes sous-marines, la marée, des vrais dangers, et l'îlot de Chateaubriand.
Et un personnage difficile à classer dans les "bons" ou les "méchants" qui ajoute de la profondeur à l’histoire.
Plein de positif donc, ce qui n'est pas étonnant pour une telle autrice.
Mais je me suis un peu ennuyée, il manque le petit plus qui enthousiasme. Beaucoup d'expressions imagées un peu vaines, de détails inutiles. Un petit détour par le paranormal (grâce à la tante) qui semble plaqué là sans intérêt.

lundi 15 juillet 2019

Les croix de la pleine lune - Marie-Bernadette Dupuy

Chaque année, une enquête importante pour Maud et son équipe. Nous voici donc à l'été 1997. Maud est à présent inspecteur principal. Mais une fois de plus, elle va se mettre dans un mauvais pas, pour s'être jetée sans réfléchir dans la gueule du loup, comme dans les épisodes précédents.

La jalousie s'invite dans ce tome, avec la présence d'Elisabeth, jeune stagiaire.
Parallèlement, l'histoire avec Irwan s’affirme, il n'est plus question d'amitié, ni d'hésiter entre les deux collègues.
J'ai lu ce roman comme les précédents avec plaisir. Cependant, je l'ai trouvé parfois un peu long ou agaçant.
Il parait curieux, même si on sait que la série est prétexte à faire découvrir Angoulême et sa région, de les voir prendre le temps de passer à l'Office du Tourisme alors qu'ils ont persuadés qu'il y a extrême urgence à retrouver les disparus, dont une adolescente. Ou de penser à ses amours au moment crucial, après plusieurs morts.
La présence d'Elisabeth semblait appeler une suite qui ne vient pas, on ne sait pas trop du coup ce qu'elle vient faire ici.

dimanche 14 juillet 2019

Le Cid en 4eB - Véropée (B.D.)

Alors d’entrée, écroulée de rire tout le long !
Mais en même temps je me suis dis que ça me rappelait pourquoi j’avais abandonné l'enseignement !! (et encore, c'était il y a 30 ans, dans un coin calme de province !!)

Et en continuant ma lecture, j'aime bien le Cid, et je suis accro aux alexandrins, mais je n'avais jamais réalisé, parce que seules les tirades les plus célèbres restent en mémoire, combien c'est éloigné de notre langage. Pas uniquement celui de gosses de 4e mais même de ceux qui ont un langage soutenu.
Gros challenge pour les profs qui doivent faire passer ça à des 4es.
Mais on voit qu'avec un prof doué, ça peut finalement se faire !!

Je ne connaissais pas du tout cette maison d'édition, et j'ai d’abord apprécié la présentation : Une belle qualité pour cette B.D. avec une couverture souple à rabats, des dessins colorés et sympathiques.

samedi 13 juillet 2019

Bardad le gnome - Bruno Lonchampt

Un nouveau Pépix !! Ceux qui me suivent savent que je n'y résiste jamais.
J'avais raté celui-ci à sa sortie, et je l'ai emprunté à la bibliothèque sitôt vu !
Si la collection est toujours de qualité égale, les sujets sont vraiment très variés.
Pas de mythologie ici, ni de chien ou de retraités, on est dans le fantastique le plus pur, avec une troupe inénarrable de gnomes, elfes, sorciers, loups rouges, nains et Orcs.
Ils se battent beaucoup, et nous, on rit beaucoup.
Mais il y a aussi une tendre histoire d'amour, et surtout, une belle démonstration que "ensemble, on est plus forts."

Toutes ces tribus, bien campées avec leurs caractéristiques et leurs héros, sont ennemies, chacune déteste toutes les autres.
Bardad, le petit gnome un peu naïf, parce qu'il tombe amoureux d'une charmante elfesse (quelle impudence et quelle erreur !!) se dirige courageusement, et un peu avec inconscience aussi, vers les terribles Orcs. Mais chemin faisant, et un peu de magie aidant, il va à la fois se rendre compte que son aventure dépasse sa simple personne, et que de graves événements se profilent.
Et mine de rien il "lève une troupe", qui va devoir s'unir pour combattre, et oublier tous les différends.