mardi 14 mai 2024

KroK - Hervé Giraud

 Un roman à la fois très philosophique et plein de suspense. 
J'avoue avoir lu certains passages à toute allure avant d'y revenir, tant j'étais angoissée par la suite. Les histoires d'animaux m'affectent beaucoup plus que celles des humains !
Un roman jeunesse mais très intéressant pour tous, avec un  beau côté aventure, mais aussi une bonne part de réflexion, sur les animaux en captivité, le cirque, la vie nomade ou sédentaire.
Comme "tout le monde" je suis heureuse que les cirques n'aient plus le droit de maintenir des animaux, dans des conditions de captivité souvent si tristes. Plus que la moyenne même, car je ne supporte aucun animal hors de son habitat, et comme Pierre Perret, je dis volontiers "ouvrez ouvrez la cage..." quel que soit son occupant.
N'ayant jamais été fan de cirque, je n'en ai pas vu depuis longtemps, et je ne me suis guère posée la question du devenir de ces animaux soudain indésirables. Et soudain, pas moyen d'éluder le sujet !

Pour Angelino, Krok n'est pas que son outil de travail, mais aussi son seul ami, bien plus proche que toute personne. Ils ont grandi ensemble, dans un cirque où il n'y a pas d'autres enfants, donc inséparables.
Une vie pas facile, mais c'est leur vie, de ville en ville.
Et soudain, une loi qu'il ne comprend pas lui retire son ami. Pour le mettre où ?

lundi 13 mai 2024

Les Magnolias de Myrtle Lane - Catherine Shook

 
Une chronique familiale dans l'Amérique profonde.
Géorgie, un reste d'éducation "du vieux sud". Si le roman commence par un événement inattendu et plus que choquant pour la famille, la vie ensuite se déroule, au gré du mal-être des enfants et petits-enfants. Des couples qui se défont, des femmes qui ne parviennent pas à parler d'autre chose que de leur obsession personnelle (un tournage de film dont elle n'est pas la vedette, mais elle y croit presque, un mari qui l'a abandonnée ...)

J'ai aimé passer un moment dans cette famille du sud profond. J'ai moins aimé que certains passages tournent en rond autour de certaines, assez agaçantes. Me rappelant les romans féminins français que j'évite, parce qu'ils semblent tourner uniquement  autour du nombril de l'héroïne. Ici, heureusement, c'est un roman choral, et chacun, chacune a sa personnalité, mais parfois, c'est bien long.

Un joli roman  pour qui aime les histoires tranquilles de vie, les couples qui se font et se défont.
Pour moi, j'attendais plus. Et je continue à préférer les romans d'évasion, même si leurs aventures sont tellement improbables. Je préfère m'éloigner de la vie de tous les jours.
Dommage car en repensant à cette lecture avec un peu de recul, il y a plein de sujets intéressants là-dedans. Mais suivre certains personnages si agaçants m'a ennuyée.
Cependant ce roman est bien écrit et plaisant, si vous cherchez plutôt des vies quotidiennes. 

dimanche 12 mai 2024

L'Hôtel Nantucket - Elin Hilderbrand

 
Nous voici avec bonheur de retour à Nantucket, le temps d'un été.
Si chaque roman d'Elin Hilderbrand, nous ramène sur son île, à la même période, ils sont tous aussi agréables à lire, mais très différents par leurs thèmes et leurs personnages. Avec toujours une écriture aussi addictive.
J'ai eu un peu plus de mal à entrer dans celui-ci, sans doute parce que au début, je n'ai pu lire que de loin en loin. S'agissant d'un roman choral, je me suis un peu perdue dans les personnages. Mais sitôt que j'ai pu lire plus régulièrement, je l'ai dévoré, et j'ai bien du mal à quitter tout le personnel de l'hôtel, j'aimerai les suivre encore et encore, et savoir ce qu'il va advenir de tout ce petit monde.
J'ai déjà dit que j'aime les romans qui se déroulent dans les hôtels haut de gamme. Quand en plus c'est  sur l'île ... je m'y crois presque.
J'ai aimé suivre Lizbet, mais qui ne passe pas son temps à se lamenter sur sa rupture, mais essaie d'en tirer quelque chose de positif.
Et il est question de nouveau des romans d'Alice détective. Je la retrouve souvent en ce moment, c'est vraiment une série très importante aux USA. Et j'aime bien !
sans compter de bons petits repas qui donnent l'eau à la bouche !
Le fantastique n'est en général pas ce que je préfère, mais ici, tout est normal, on a juste un fantôme, et quel fantôme ! Grace, une "jeune fille" très bienveillante, qui voudrait juste qu'on sache pourquoi elle est morte, pour pouvoir enfin se reposer dans l'au-delà. C'est parfois drôle selon ses initiatives, souvent émouvant.

vendredi 10 mai 2024

Clebsy, chien de la jungle - Noé Carlain - Thierry Manès

Une courte histoire très drôle, presque une fable, qui met en avant l'intelligence.
Clebsy est le chien très heureux d'un explorateur. Enfin, heureux tant qu'il est gardien du musée personnel. Mais quand son maître, tout content, lui propose de l'accompagner, ce n'est plus la vie tranquille qu'il affectionne. Et la jungle, c'est terrifiant.
Mais après un moment de panique bien naturel, Clebsy va faire appel à une jolie ruse pour ne pas finir croqué par un léopard. 
Et quand un singe joue les traîtres, il va encore se débrouiller pour retourner la situation en sa faveur.
La fin est excellente, mise en abyme et ode au livre ! 
J'ai beaucoup aimé l'histoire, et tout autant les dessins. Clebsy est un chien très soigneux de sa personne, et on se régale à le suivre. 
Et dans la jungle, des dessins très frais, avec des détails à regarder de près, des petits animaux à suivre. C'est plein d'humour et de charme.

Un seul regret, mais un très gros regret : Illisible sur liseuse. 

lundi 6 mai 2024

Qui a saccagé la fourmilière ? - Claudine Aubrun

 J'avais aimé la série des Enquêtes de Nino, j'adore Les Énigmes d'Hypatie. Parce que des romans bien écrits, à la fois polar et scientifiques, en une quarantaine de pages donc pour lecteurs débutants, ou pour tout lecteur qui veut passer un excellent petit moment, c'est rare.
Dans chaque épisode, on apprend des choses, on tremble (un tout petit peu) pour l'héroïne, on sourit (souvent) et au final, on a passé un (très court) bon moment de lecture.

Dans ce volume, après quelques pages où on en apprend encor un peu sur le blob, le sujet est, comme on peut s'y attendre, les fourmis. Et comme chaque fois, il y a une petite enquête palpitante, et des informations intéressantes. 
Pourquoi voler une fourmilière, de fourmis communes ? Bizarre, bizarre !

Peut-être moins original que d'autres de la série, on trouve plus facilement des histoires sur les animaux que sur la physique, mais c'est vraiment bien fait et intéressant. Une lecture plaisir qui nous apprend quelque chose, lisible par tous, petits lecteurs ou pas, c'est bien non ?
À la fin, l'autrice complète avec quelques informations plus précises sur le sujet, et sur la scientifique qui a inspiré et vérifié ce texte.

dimanche 5 mai 2024

Bretzel & Beurre salé 1. Une enquête à Locmaria - Margot et Jean Le Moal

J'ai beaucoup aimé ce cosy mystery pour son ambiance, ses personnages, son histoire. Avec un humour léger et une vraie trame policière.

Déniché par hasard ce volume de cette série qui me fait de l'oeil depuis un certain temps.
Par chance, c'est le premier. Je pense qu'on peut les lire dans le désordre, mais c'est toujours agréable de commencer par le début, ce tome qui présente l'arrivée des personnages et les lieux.

Apparemment, les villages en Bretagne n'ont rien à envier à ceux du sud, côté rumeurs et inimitiés. 
J'ai apprécié que Cathie Wald, qui s'improvise enquêtrice par la force des choses, soit plutôt sympathique et agréable.
Le duo d'auteurs a mis à profit sa connaissance de l'Alsace et de la Bretagne pour camper cette "exilée" de l'est vers l'ouest !
Dans cette première aventure, Catherine vient de quitter sa région d'Alsace pour s'installer en Bretagne, dans une superbe propriété convoitée par certains. Elle intrigue donc, et agace aussi, voire bien au-delà pour celui qui pensait que ce lieu, qu'il voulait tant, allait être à lui.

samedi 4 mai 2024

La dernière date - Aurélie Foucault

 
Je ne sais plus pourquoi ce livre m'avait tellement attirée, mais c'est une erreur de choix de ma part.
Pourtant, ça commençait bien, et le thème m'a plu : 
Sasha est en fauteuil roulant depuis le tsunami de 2004, qui lui a ôté à la fois l'usage de ses jambes, et la vie de ses parents. 
Depuis huit ans, il se refuse à s'exposer à la vue des autres, et ne sort plus du tout de chez lui, un bel appartement adapté à son handicap. Il a coupé les ponts avec tous ses amis, il travaille, se fait livrer, et ne bouge plus. 
Jusqu'au jour où, par le biais d'une relation de travail, il va se découvrir des sosies, à diverses époques mais tous se retrouvant en fauteuil roulant suite à un accident, et tous mort au même (jeune) âge. 
Forcément, ça intrigue. Et ce qu'il va découvrir au fil d'une enquête sera encore plus étonnant.
Une enquête dans l'urgence, car s'ils  meurent tous au même âge, le temps presse pour lui.
J'ai aimé le personnage de Dora, son empathie, son énergie et sa gentillesse. J'ai aimé l'évolution de Sasha, qui soudain découvre tout ce qui le retient à la vie.
Mais, peut-être parce que la mythologie n'est pas un sujet qui me passionne, j'ai trouvé extrêmement long certains passages. Des pages entières d'explications sur leurs  trouvailles. On dirait que le texte hésite entre roman d'aventures, fantastique, guide touristique et connaissances historiques et géographiques.

jeudi 2 mai 2024

#Les Mémés T4 Fleurs de pavés - Sylvain Frécon

 
Elles me plaisent ces mémés !!
J'ai attendu le tome 4 pour les découvrir. Parce qu'étant une mémé moi-même, je craignais que ça ne m'amuse pas trop. J'avais tort, elles sont vraiment inénarrables.
Huguette, Lucette et Paulette, aussi moches l'une que l'autre, mais avec un dynamisme à toute épreuve.
Très au fait des nouvelles technologies, qu'elles maîtrisent quand ça les arrange, elles n'ont plus rien à prouver et se moquent de tout et de tout le monde.

Des gags d'une page, mais aucune lassitude même si on les lit à la suite, le format varie, l'humour aussi.
Les vignettes sont toujours arrondies, mais changent d'une page à l'autre : d'une seule par page jusqu'à une douzaine, tenant toute la largeur de la page ou deux ou trois par largeur, pas de monotonie, toujours adapté au sujet. Le plus souvent avec du texte, mais pas toujours. Pas de cartouche, mais des bulles très claires et lisibles, j'ai vraiment apprécié.
J'apprécie moins les dessins, elles sont vraiment très moches ces mémés 😏 mais on dit bien que la vieillesse est un naufrage. Mais à part le physique, elles surnagent bien les trois "ette". De quoi enlever l'inquiétude de se rapprocher des octogénaires !!
Difficile d'en dire plus car leur humour ratisse très large, tous les sujets y passent. Elles ne sont pas du genre à pleurnicher que c'était mieux avant ces mémés !!
Bref, j'ai passé un bon moment 😊

dimanche 28 avril 2024

Enquête royale à Buckingham - Anna Cazine

 Un amusant petit roman où la reine tient le premier rôle. 
Mais je dois être de plus en plus difficile dans mes lectures, à force de dénicher d'excellents romans !
C'est sympathique de se retrouver dans l'intimité d'Elizabeth II et de mener l'enquête avec elle, mais j'avoue m'être un peu ennuyée.
J'ai bien compris que la reine se lève à 7h30 et boit un thé et un jus d'orange chaque jour, mais est-il utile de le répéter chaque jour ? Même pour se sentir plus proche de la famille royale. De même que le détail de chaque tenue vestimentaire.

D'entrée, la Reine me parait moins crédible que dans la série Sa Majesté mène l'enquête.
Trop avide de potins, ne respectant pas le protocole. Alors que dans l'autre série, elle se débrouille pour garder toute sa dignité tout en enquêtant discrètement.
Je ne connaissais pas la Reine personnellement (😉) mais je doute qu'on la voyait souvent hausser les épaules ou dire flûte ! Ou partir fouiner dans sa résidence et écouter aux portes. Son emploi du temps et celui du prince consort semblent assez élastiques, ce qui me surprend. Son personnel trouverait-il normal qu'elle se déplace en personne pour vérifier des bureaux, faire changer leur affectation ... ?
J'ai apprécié le côté polar, et m'immiscer dans la famille royale, mais j'ai eu du mal à y croire.

Extraits :

samedi 20 avril 2024

Petit guide de la Suisse insolite - Made in Switzerland - Mavis Guinard


Attention, ne lisez pas ce livre si vous ne pensez pas partir très bientôt en Suisse, ça donne vraiment trop envie de tout découvrir !

Un livre très atypique, pas du tout ce que je m'attendais à découvrir, mais je l'ai dévoré avec plaisir.
Une vingtaine de chapitres nous embarquent dans divers lieux. Souvent autour d'un côté parfois ignoré de personnages connus.
Dans l'ordre chronologique, mais on peut aussi picorer dans les chapitres qui nous tentent, chacun étant indépendant. C'est ce que je pensais faire, et finalement, je me suis laissée prendre car c'est étonnant et prenant, et je l'ai lu d'un bout à l'autre dans l'ordre. La partie française. Car ce livre est totalement bilingue.
Encore un côté atypique, puisqu'il ne semble pas traduit. Anglais comme français ont, je pense, été écrit directement dans la langue. Je n'ai pas encore osé aborder le côté anglais, vu mon faible niveau, mais je le ferais dès que j'ai un moment calme. Ceux qui n'ont pas de problème avec les deux langues s'amuseront je pense des différences entre les chapitres français et anglais. Différence de pensée, de façon de s'exprimer, un autre côté de ce livre qui attire l'attention.

mardi 9 avril 2024

Quand la nuit tombe : Lisou - Marion Achard - Toni Galmés

 
Beau coup de coeur pour cette BD qui ne cache rien de la guerre, mais à hauteur d'enfant. À mettre entre toutes les mains. Avec une mention spéciale pour les dessins, tout en douceur malgré le sujet.
J'évite en général dans mes lectures le sujet de la guerre, et curieusement, je viens d'en enchaîner plusieurs sur ce thème. 
Celle-ci m'a attirée parce qu'elle se passe en partie à Grenoble, et m'a retenue parce qu'elle explique vraiment bien tout en se mettant à la portée des enfants.

Sur la guerre à Grenoble, j'ai aussi lu il y a peu Les Papillons Bleus, très différents mais tout aussi intéressants.

2022. Lisou, née Lise Veil il y a 89 ans, sort des photos et des documents, et nous raconte sa guerre, comme elle l'a vécue enfant d'une famille juive non pratiquante, athée et laïque.
L'innocence, d'abord, puis la guerre qui se rapproche, la fuite. Les fuites successives plutôt, jusqu'à ne plus savoir où se réfugier.
Sa soeur Mylaine, qui pour sauver sa famille sera déportée.
Les personnes qui hébergent, au péril de leur vie. Celles qui dénoncent. Les chaînes de solidarité, la peur et le courage. Et toujours la fuite.
Et puis la découverte de ce qui s'est passé, Pitchipoï, Auschwitz.
À l'époque, on ne savait pas...

mercredi 3 avril 2024

La cuisinière des Kennedy - Valérie Paturaud

 
Très gros coup de coeur pour ce roman (qui n'en est pas un).
De la Drôme à Boston, deux endroits qui me sont chers, ça m'a attirée. Mais c'est la qualité d'écriture qui m'a retenue.
J'ai tout aimé. J'ai particulièrement apprécié le début, la vie de cette fillette de l'Assistance dans les villages reculés de la Drôme provençale.
Mais la deuxième partie, vie avec les Kennedy, m'a aussi vivement intéressée. 
J'ai bien entendu quelques souvenirs des évènements marquants de cette période. Et j'ai vu à Boston la maison "des Kennedy". Sans imaginer combien les parents étaient rigides, et si déterminés à la réussite de tous leurs enfants, aimables avec le personnel, mais si durs avec leur famille.
Mais y vivre "de l'intérieur" est autre chose !

Andrée est une enfant "trouvée", née à Marseille en 1907, puis envoyée en famille d'accueil dans la Drôme provençale. C'est là qu'elle grandit, sans connaître ses origines, trimballée de famille en famille au gré des contraintes de l'administration. Outre un talent pour la cuisine, qu'elle va peu à peu se découvrir, son caractère volontaire la conduira bien plus loin qu'on ne s'y attendrait. Jusque donc à cuisiner pour la famille Kennedy, mais aussi à s'occuper de certains des enfants, qui ne l'oublieront pas.

En lisant le début, je me disais : que de changements en un siècle ! Alors que dans cette campagne haut perchée dans la Drôme du sud, la vie semblait quasi immuable depuis les siècles précédents.
(Toute la famille mangeant au coin du feu, les grands-pères avec les petits-enfants, huit sans compter ceux de l'assistance...). Puis d'un coup, tout s'est accéléré.

Andrée, après des débuts dans la vie bien difficiles, croisera beaucoup de personnalités connues, d'une place à l'autre. Avant même les Kennedy, elle nous fait rencontrer les artistes du début du 20e siècle, Camus et Gallimard, la famille Berliet à Montchat (où encore maintenant, des rues et des lieux évoquent leur souvenir), et même les Lumière. On verra aussi le début des "mères" lyonnaises.