vendredi 30 mars 2018

y a belle lurette à l'école - Élisabeth Brami

Dommage !!
J'aime beaucoup l'idée de ce livre : par petits chapitres, chacun sur un sujet, comment ça se passait "avant".
Une double page, beaucoup d’illustrations, un titre parfois très long résumant le sujet, et un court texte de quelques lignes pour le détail.
Un album que j'ai tout de suite envie de partager avec mes petits-enfants, mais  ... dommage :
- Aucun repère de période. Je comprends bien que c'est voulu, vu le titre "il y a belle lurette" qui laisse planer le doute, c'était quand il y a belle lurette ? (avec une explication "pirouette" de l’expression sur la dernière page).
Cependant, ça donne souvent un mélange de périodes. Déjà que les enfants ont du mal à situer les faits anciens, si on leur mélange tout ...
Du coup, certains sujets me parlent et m'évoquent ma jeunesse, et d'autres, dans la même page souvent, me semblent remonter très loin.

jeudi 29 mars 2018

Le temps des râteaux - Hervé Mestron

La rééducation d'un ado difficile par le dog-sitting ? (ado difficile : pléonasme ?)
Un roman à la fois drôle et plein de réflexion sur la vie. Et qui fait réfléchir.

Plaire aux autres, se mêler de la vie de ses enfants / de ses parents ...
Est-on si idiot que ça quand on est ado ? Ou bien Edouard dépasse-t-il la moyenne ?

J'ai bien ri quand Édouard fait la connaissance du chien, puis le ramène à sa maîtresse, et que chaque fois, il en parle comme d'une voiture de location dont on ferait l'état des lieux.
- Alors, pas d’accrochage ? demande-t-elle en faisant le tour de l'animal, vérifiant le bas de caisse, les amortisseurs, la tension artérielle et l'hydratation de la truffe.

Un roman ado / adulte, un brin déjanté, mais pas tant que ça finalement.

Parce que Édouard s'enfonce dans une vie virtuelle, oubliant le lycée et le monde réel, sa mère décide de le soigner. Et elle a bien choisi le médecin, qui sans aucune empathie pour l'adolescent, va abonder dans le sens maternel. Notre jeune homme non seulement se retrouve privé de tout moyen de communication, mais doit se mettre à la marche.
Sa mère le prive de bus scolaire aussi bien que d'ascenseur, et pour comble, le fait embaucher comme dog-sitter d'une chienne très chic. Qui peu à peu le conseille sur la façon de mener sa vie.

mercredi 28 mars 2018

Le mystère du tableau volé (Lily et Lucas) - Danielle Thiéry

Un joli petit polar assez classique. Je ne connaissais pas cette série, et j'ai beaucoup aimé.

Une vraie histoire à suspens, une aventure assez palpitante mais cependant vraisemblable.
Les enfants ne sont pas des super héros, ils se conduisent comme des enfants.
Les policiers ne vont ni refuser d'écouter tout le monde, ni se précipiter pour aider les enfants. Un juste milieu vraisemblable là aussi. (Que l'auteur ait été commissaire divisionnaire aide certainement ;-) !!)
Le cadre et les événements sont bien posés, sans digressions interminables, mais juste assez pour permettre d'entrer dans la vie et l’histoire des enfants.
Bref, je trouve qu'on évite ici tous les écueils souvent présents dans les polars pour les plus jeunes.

J'ai aimé l'histoire.
J'ai aimé le personnage de la vieille dame, plutôt bienveillant.
J'ai aimé que l'intrigue tourne autour d'un tableau, d'un peintre connu. Comme Lucas, je pense que certains enfants le découvriront à cette occasion.
Nous découvrons aussi Bordeaux. Ceux qui connaissent seront contents de retrouver tous ces lieux. Les autres feront une belle balade dans la ville.
J'ai apprécié le bon niveau de langage, ni trop  "parlé" ni trop soutenu, juste ce qu'on attend d'un polar pour enfants.

mardi 27 mars 2018

Contact - Malorie Blackman

Une jolie façon d'aborder la science-fiction pour les plus jeunes, avec ce nouvel opus de la collection
Flash Fiction (enfin, nouveau pour moi, ce n'est pas un tout récent).

Cal vit dans un monde où tout contact est interdit par crainte des microbes. Chacun vit dans une combinaison intégrale, à l'extérieur comme chez lui, pas question de l'enlever, pas question de serrer sa maman dans ses bras, et les jeux sont virtuels.
Un monde très surprenant pour nous donc.
Mais Cal et ses amis ont décidé de passer outre cette règle générale, et en cachette, jouent au football, au vrai, une fois par mois, en essayant de prendre toutes leurs précautions pour n'être pas découverts.

Un texte court et facile, qui ouvre une belle réflexion sur la vie en société.
Il y est question aussi de football, sans que ça ne prenne trop d’importance dans l’histoire.

Cependant, en tant qu'adulte, l’histoire m'a un peu mise mal à l'aise.
En effet, il me paraît fort probable que dans ce monde qui vit totalement isolé, la petite plaisanterie des enfants entraînerait de gros risques d'attraper des maladies, puisqu'ils ont été jusqu'à présent tenus à l'écart de tout, donc absolument pas immunisés contre aucune maladie même bénigne.
Je trouve donc assez gênant de voir les enfants jouer ainsi, sans aucune protection, depuis plusieurs mois apparemment. Comme si les craintes des adultes étaient totalement infondées.

lundi 26 mars 2018

Cerise T3 Le seigneur des animaux - Laurel

Assez surprenant, un curieux mélange de réalisme et de fantastique. Des animaux sympathiques ou effrayants
C'est plutôt mignon dans l'ensemble.
Je ne connaissais pas du tout cette série et j'ai bien aimé le résumé  des tomes 1 et 2 par le chat au début.
D’autant plus qu'il s'agit vraiment d'une suite, qu'il serait difficile de comprendre sans ça.
Je regrette d'ailleurs que cette série ne soit pas présentée en tomaison à la bibliothèque, parce que la fin nous laisse vraiment au milieu de l’histoire.

Une jolie histoire agréable à suivre, et quelques sujets intéressants (les différences, les choix de vie ...)


Extraits :

- [Michel] : c'est mon père, je le déteste vraiment.
- [Les Vaches] : Tu ne peux pas dire ça de ton père.
Il faut respecter ses parents. Je suis sûre que c'est quelqu'un de formidable.
- [Michel] : Vous êtes conscientes que c'est le directeur de cet abattoir quand même ?

dimanche 25 mars 2018

L'ogre à poil(s) - (tome 3) - Marion Brunet

Drôle, sympa, une belle histoire d'amitié et de personnes très différentes qui s’entraident, un roman à mettre entre toutes les mains !!

J'avais beaucoup aimé lire, il y a trois ans le premier tome L'ogre au pull vert moutarde.
J'ai raté le second  mais je compte bien le lire. (Ça y est, c'est enfin fait !!)

Celui-ci est encore plus drôle, avec une accumulation de personnages qui plaisent aux enfants, ogres, sorcières, loups, dragon.
Le premier m'avait paru assez tendre et parfois émouvant, car pour ces enfants vivant dans un foyer, le quotidien est rarement drôle, même si le roman, lui, l'est.
Là, c'est carrément de l'humour tout le long.
Je n'avais pas encore rencontré Janine, (apparue au tome 2 je pense) et forcément, ça m'a plu !
Ici aussi des bonus amusants s’intercalent entre certains chapitres.

Les enfants vont se régaler avec ces personnages improbables. Mais c'est aussi une belle histoire d'entraide et de coopération pour s'en sortir. Et on y parle de pollution et de protection de la nature.

samedi 24 mars 2018

L'ogre au pull rose griotte - (tome 2) - Marion Brunet

Un pur régal cette série !
Même lue dans le désordre comme je l'ai fait, c'est tout à fait le genre de livres que j'ai envie de mettre entre les mains des enfants.
Des ogres, fort méchants, ou bêtes, ou ni l'un ni l’autre, des sorcières, douées ou pas, de la magie, des animaux. Et aussi des enfants, débrouillards, peureux, naturels, bref, de vrais enfants. De l'humour, du suspens, de l'amitié. Et ... des chansons.

Ce volume commence par un joli moment où Abdou raconte des histoires aux plus jeunes du foyer, fascinés. Car il narre ce qu'il leur est réellement arrivé. Peut-être un brin enjolivé ?
Ce qui remet en mémoire sans lourdeur le tome précédent, et la situation de ces enfants orphelins ou placés dans le foyer pour raisons familiales.

Puis, Linda veut absolument se débarrasser d'un beau-père horrible, elle a une idée "géniale" : retrouver l'ogre, qui saura faire son affaire, ni vu ni connu ...
A partir de là, un road movie qui ne va plus nous laisser une minute de répit.
Car retrouver l'ogre est une chose, le persuader en est une autre. Et finalement, chacun aura une bonne idée, impliquant d'autres créatures. Quelle aventure !

Chaque titre de chapitre fait allusion à une chanson française. Plus ou moins évident selon le titre (et nos connaissances sur le sujet) mais bien amusant de rechercher à quoi ça correspond.

Ne pas oublier aussi les bonus, toujours aussi savoureux.

Et qui a lu notamment "Dans le désordre" ne s'étonnera pas de retrouver ici des CRS dans le mauvais rôle, et en assez mauvaise posture ! J'admire Marion Brunet de passer ainsi d'un registre à l'autre (mais sans cacher ses convictions !)

J'avoue que si je me suis régalée avec chaque tome de cette trilogie (et mes petites-filles aussi), celui-ci est particulier pour moi.
D'abord parce qu'on y rencontre pour la première fois Janine, une charmante (hum) vieille dame, plus douée que moi en chansons. (Et des Janine célèbres, avec cette orthographe, on n'en croise pas souvent !!).
Ensuite parce que Janine chante tout au long de l’histoire des chansons (répertoriées en fin d'ouvrage) que j'aime beaucoup, notamment Leny Escudero, et le superbe "Mon p'tit loup" de Pierre Perret.
Et puis, la dédicace "Aux anciens mineurs de Gardanne" m'a touchée au coeur.
(Dans quel autre livre trouvera-t-on à la fois Janine, et Gardanne, si je n'écris jamais mes mémoires ? ;-) )

Bref, c'est drôle, c'est tendre, c'est hilarant, ça fait réfléchir. Un excellent roman.

Extraits :

- Oh, tu peux parler devant Janine, je lui fais confiance. Ne t'inquiète pas.
(Janine ?! heeerk, pas mieux que Marie-Bernadette).

***
- Ils envoient les CRS !
- Les quoi ?!
- Les CRS : un genre de guerriers qui font exactement ce que veulent les chefs.
- Darb s'est mis à applaudir :
- Wahouuuu ! Mais c'est formidable, ça ! Moi aussi j'en veux des CRS qui feraient exactement ce que je veux ! Je les appellerais ... mes Croqueurs Rapides et Serviables !

 ***
- Fais exactement ce que tu as envie de faire dans la vie, petit humain. Tu finiras moins bête que la moyenne.



Dédicace :"Aux anciens mineurs de Gardanne"
Illustrateur : Till Charlier
Editions Sarbacane 2015
Collection Pépix - 189 pages
Résumé Babelio


vendredi 23 mars 2018

L'ogre au pull vert moutarde - (tome 1) - Marion Brunet

Une trilogie à la fois tendre et hilarante.
Je profite que je viens de la terminer pour poster ici ma chronique du tome un, lu en 2014, avant l’ouverture du blog.
Ma première découverte de la collection Pépix, qui depuis ne cesse de m'enchanter.

Unité de temps : tout le livre se déroule en une courte soirée.
Unité de lieu : Bureaux et couloirs d'un foyer pour enfants
Unité d'action (et de personnages) : Trois enfants découvrent que le nouveau veilleur de nuit est un ogre, affamé. Ils vont devoir lui échapper.
Ce n'est pas du théâtre classique, mais c'est drôle, parfois hilarant. On sourit beaucoup, on ne s'ennuie pas une minute, et on découvre aussi de l'intérieur le quotidien d'un foyer d'enfants placés, c'est aussi tendre et triste, surtout avec un directeur vraiment méchant.
L'histoire est racontée à la première personne par Abdou, jeune garçon qui vit dans un foyer, et s'en accommode comme il peut, grâce notamment à l'amitié avec Yoan.
Ils ont l'habitude de "mettre au pas" les nouveaux adultes lors de leur arrivée au foyer, par diverses méthodes.
Mais ce soir, ils découvrent rapidement que le nouveau veilleur de nuit est un ogre, et un ogre affamé. Ils apprennent aussi que les vieux ont moins bon goût que les enfants, qui même en foyer pour un temps indéterminé, ont "un bon goût d'espoir"

jeudi 22 mars 2018

La galerie des jalousies T3 - Marie-Bernadette Dupuy

Encore un tome qui ne se laisse pas lâcher.
J'ai apprécié qu'en préface, l'autrice nous précise qu'il n'y aura que 3 tomes à la saga d'Isaure, parce que je n'aurais pas aimé la laisser en route sans savoir ce qui  doit lui arriver en fin. J'espère qu'elle ne change pas d'avis !!

A peine un siècle plus tard, il est parfois difficile d’imaginer certaines situations, je pense notamment au mépris de son frère quand il découvre la situation d'Isaure, elle qui aurait tellement besoin d'un peu de soutien, au moins de sa famille, si tout un village la critique et la met au pilori.
Quel manque d’ouverture, mais qui était hélas certainement quotidien.
Heureusement, nous avons quelques personnages empathiques et chaleureux

Au final, vraiment très addictif pour moi, je n'ai pas pu les lâcher. Mais ça ne m'a pas empêchée de constater qu'il y a énormément de répétitions.
Aussi bien sur les caractéristiques physiques des personnages comme je le disais dans le tome 2, que sur ce qui s'est passé avant. J'avais constamment l'impression que l'auteur résumait comme si on risquait de n'avoir pas lu ce qui précédait. Sauf que c'était souvent dans le même tome. Et même si dans un précédent, ils sont fait pour lire à la suite, c'est à peine une trilogie, il n'y a qu'un seul titre pour l'ensemble.

mercredi 21 mars 2018

La galerie des jalousies T2 - Marie-Bernadette Dupuy

Le premier quart de l’histoire, un peu trop centré sur les valses hésitations des deux protagonistes, m'a permis de m'apercevoir qu'il y a vraiment beaucoup de répétitions, notamment sur les caractéristiques physiques des personnages.
Chaque fois qu'on parle de l'un d'eux, sa beauté, sa blondeur, etc sont repris. Tant qu'on est entraîné par l'histoire, ça passe, mais sinon, c'est un peu lassant.  Et il vaut mieux être beau pour être digne d'intérêt !!
Le personnage d'Isaure, que j'avais apprécié dans le tome 1 pour son évolution et son indépendance, en un temps où ce n'était pas évident, commence à m'agacer !

Après quoi j'avoue, j'ai été reprise par l'histoire et par les coups de théâtre, et je n'ai plus fait attention aux détails.
Encore un volume très "page turner" que j'ai avalé sans lever le nez.
Cette pauvre Isaure a vraiment beaucoup de malheurs, mais ça nous occupe bien (et ça la fait mûrir et changer aussi !)

J'ai eu le plaisir de voir évoquée ici, plus que dans le volume 1, la fée Mélusine, et comme c'est aussi une "célébrité" de mon village, j'aime toujours la retrouver !

mardi 20 mars 2018

La galerie des jalousies T1 - Marie-Bernadette Dupuy

Une belle et longue histoire à la fois romanesque, terroir, et policier.
Cette trilogie m'avait attirée notamment parce qu'il y était question de mine, sujet que je connais mal mais auquel je suis attachée.
Et je n'ai pas regretté, car on entre vraiment dans la vie des corons, de la mine elle-même, des rivalités entre  Polonais et Français.

Mais il n'y pas que ça bien entendu, et même si c'est parfois un peu caricatural, c'est un vrai plaisir de se laisser emporter par les personnages et l'histoire. Petite bourgeoisie qui s'ennuie en province, métayers à la vie plus que rude, et aussi retour du front, infirmes ou gueules cassées.
Avec en prime une histoire romanesque à souhait. Précisons pour ceux qui n'apprécieraient pas que c'est très catho aussi.
Et un véritable suspens avec une enquête policière menée jusqu'aux dernières pages.

Une autrice dont je n'avais jamais eu l'occasion de découvrir la très importante bibliographie.
De beaux livres qui donnent envie d'y plonger rapidement.
Et ça se lit vraiment très bien, malgré les 600 pages du tome 1.
J'ai aimé l’histoire, et j'ai apprécié que chaque chapitre précise lieu et moment de l’action. Et apprécié justement que l'action soient continue. Je n'aime pas quand un roman nous laisse de côté, saute des moments. Puisqu’on suit de près la vie du village et des personnages, j'aime m'y attacher en les suivant sans interruption.

lundi 19 mars 2018

Les P'tites Poules sur l'île de Toutégratos - Christian Jolibois - Christian Heinrich

Toujours une sympathique récréation de se plonger dans un volume des P'tites Poules.
Ici, on plonge vraiment, puisque les voilà en classe de mer.
Et ça commence mal pour Carmelito, qui se retrouve avec un poulpe très attachant sur le visage !
Ce qui finalement le sauvera, et lui permettra de sauver les autres.
Car cette île de Toutégratos est merveilleuse, mais dangereuse.

Un zeste de Robinson Crusoe, Carmelito en Vénus de Botticelli, un brin de Petit Poucet, (Cherchez les autres clins d'oeil) ... il y en a pour tous les goûts et tous les niveaux de lecture !

Extrait :

- Incroyable ! s'écrie Coquenpâte.
Ces dunes ce n'est pas du sable, mais... ? Mais... ?
- Du pop-corn s'écrie Carmen.

dimanche 18 mars 2018

La Science du caca - Frédéric Marais

Un album documentaire original et qui nous apprend beaucoup.
Une double page par sujet, avec des illustrations toutes simples et peu colorées.
Sur chaque double page, on apprend une utilisation différente : une courte phrase, lieu, époque, quel animal, quel usage.
C'est clair, extrêmement varié et instructif.
C'est bien scientifique donc comme le prévoit le titre.

Un peu décevant pour les plus petits (ceux attirés à la fois par les grands albums, et par le sujet) rien de drôle, même pas un caca qui traîne sur une page ! Et oui, on n'en voit aucun !
Je ne suis pas très fan des dessins, même s'ils ont une certaine forme d'humour.
Les plus grands par contre seront ravis d'apprendre tant de choses sur un sujet ... scatologique !

Et en bonus, un beau marque-page, fixé dans l'album par un ruban couleur or, en papier fabriqué avec de la bouse d’éléphant.
Ça m'a rappelé que j'avais découvert dans l’excellent roman Le trésor des pandas géants qu'on faisait du papier à partir des excréments de panda, mais je n'en avais pas vu, et j’ignorais que c'était possible avec d'autres animaux aussi.
Une mine de renseignements donc, un peu desservie par son format album me semble-t-il.

Extraits :

samedi 17 mars 2018

Une caravane en hiver - Benoît Séverac

Encore un texte très intéressant de Benoît Séverac.
Juste après avoir terminé Little sister, j'ai eu la chance de recevoir Une caravane en hiver, à peine paru.
Pour la 600e chronique de mon blog, je suis heureuse de parler d'un livre "important" et en même temps très agréable à lire.

Une famille "normale" dont le quotidien va se trouver bouleversé parce que Arthur, le jeune fils a rencontré Adnan, réfugié syrien de son âge, et commencé à l'aider en cachette.
Pas facile de mettre des actes sur ses convictions.
On peut penser qu'il faut aider les réfugiés, et ne pas être prêt à donner de sa personne, (c'est même probablement le plus fréquent). On peut être contre l'accueil de "tous ces gens qui viennent nous encombrer" mais ne pas être insensible à la personne qu'on rencontre, qui n'est plus juste une info à la télé, plus juste un nombre ou des statistiques.

Ce roman nous fait pénétrer de l'intérieur dans la vie d'Adnan et de sa mère, et c'est sa force.
Il y a aussi un vrai suspens : qui est vraiment la mère d'Adnan, pourquoi refuse-t-elle absolument toute possibilité de se faire connaître et aider ? Adnan, qui vit seul avec elle dans quelques mètres carrés, qui a parcouru  des pays et des camps sous sa protection, la connait-il finalement autant qu'il le pense ?
Et aider à tout prix, n'est-ce pas aussi risquer de faire plus de bien que de mal ?

vendredi 16 mars 2018

Garfield ne se mouille pas Tome 20 - Jim Davis

Je ne suis toujours pas une grande fan de Garfield, mais mes petites-filles aiment toujours autant, alors, quand elles en empruntent et qu'ils passent par chez moi, je les lis tout de même !
Quelques planches m'ont bien amusée. Pour les autres, je ne dois pas être assez futée !
C'est toujours assez répétitif, clairement plus à sa place dans un magazine, une histoire à la fois, qu'en recueil.
Garfield déploie finalement une énergie considérable pour ne pas se fatiguer, c'est assez paradoxal et ce qui fait l'humour. Et son maître a bien des ennuis à cause de lui.

La plupart des histoires de cet album comprennent 6 cases, 2 bandes de 3 vignettes,  format un peu atypique me semble-t-il.

Extraits :

- Je vieillis ...
- Je commence à manquer de vitalité...
- Attendez ! Je ne vieillis pas...
- Je n'ai jamais eu de vitalité !

jeudi 15 mars 2018

Mathieu Hidalf Le génie de la bêtise - Tome 0 - Christophe Mauri

Un prequel bien sympathique et agréable à lire.
J'avais lu avec plaisir les 5 tomes de Mathieu Hidalf, il y a un an et demi, et j'étais toute contente en passant à la bibliothèque de voir que ce volume était déjà disponible et pas emprunté !
Et en effet, je me suis régalée.
Nous (re) trouvons donc Mathieu quelques années avant le début du tome 1.
Il a ici 7 ans, vient de les fêter en même temps que l’anniversaire du roi bien entendu, avec une belle grosse bêtise. Bêtise qui lui apporte une jolie célébrité, au grand dam de son père.

On ri beaucoup, avec notamment les basculements de célébrités et les retournements de situations.
On se laisse prendre au charme du manoir Hidalf, avec sa tour, son sympathique notaire Barjaut Magimel, ses nymphettes à la personnalité bien affirmée.
J'ai particulièrement apprécié la petite soeur, Juliette d'Airain, si petite, si intelligente, et qui lit si bien du haut de ses 3 ans, sans que personne ne s'en aperçoive vraiment.

Ce tome m'a paru plus facile à lire que les précédents, une bonne introduction à la série pour tout lecteur.

mercredi 14 mars 2018

Range ta chambre - Astrid Eulalie - Virginy L. Sam

Entre livre et cahier, un document très clairement destiné aux ado, vu sa présentation et son langage.
Je l'ai emprunté à ma petite-fille car il m’intriguait.
Du blanc, du noir, et beaucoup d'orange fluo, titres, surlignages ou fonds de pages.
Épais et imprimé comme un livre, mais des endroits à cocher, des tests, des pages à remplir, des affichettes à découper, des espaces libres.

Je l'ai lu consciencieusement jusqu’à la dernière page !
Un principe unique : D'abord trier, et jeter /donner / vendre tout ce qui ne nous est pas rigoureusement indispensable. Ensuite nettoyage, puis rangement.
Décliné un coin après l'autre.
Ça fait beaucoup de répétitions.
Mais ce n'est peut-être pas inutile, et ça permet sans doute de s'y mettre. Pour ceux (celles plutôt ?) qui le suivront à la lettre, ça donne un plan d'action, et sans doute c'est plutôt motivant.

Vu le langage très ado, ce sera vite périmé, mais ce n'est pas fait pour conserver. Y écrire, agir, et prendre de bonnes habitudes. Ensuite il devrait devenir inutile.
Je n'ai pas vérifié son efficacité chez ma petite-fille ! Quant à moi, je suis un cas absolument désespéré dans ce domaine, surtout la première partie, trier / jeter !!

mardi 13 mars 2018

Quand soudain il se passa quelque chose de plus terrible encore ! - Bertrand Santini

Curieuse de découvrir d'autres côtés de l'écriture de Bertrand Santini, après m'être régalée du Journal de Gurty, puis de Miss Pook, j'ai pioché cet album, à défaut de trouver Le Yark.
Album original.
D'abord par son format, tout en hauteur. Qui permet d'écrire en gros la phrase titre qui revient au fil des pages.
Un album en randonnée donc, avec une seule phrase par page, écrite très gros, en majuscules, parfois en travers, en diverses tailles.
Des illustrations quasiment en ombres chinoises.
Et ... un suspens insoutenable !
Mon petit de 6 ans a bien aimé. Sa soeur de 9 et demi a un peu protesté sur la logique de l’histoire !
Pas inoubliable pour moi, mais amusant surtout par sa présentation et sa typographie, plutôt déjanté, et intéressant à lire à voix haute.

Extrait :

L'explosion libéra des milliers de fantômes dans le ciel.


lundi 12 mars 2018

De cape & de mots - Flore Vesco

Comment ai-je pu passer si longtemps à côté d'une telle pépite ?
Un roman jeunesse fascinant, absolument jubilatoire, certainement mon coup de coeur de l'année.

Une cour royale imaginaire, mais qui pourrait être bien réelle, avec ses courtisans et ses défauts, une jeune fille extraordinaire qui va remuer tout ça.
Serine arrive à la cour, sans aucun enthousiasme, mais bien décidée à se débrouiller, car elle s'est promis de parvenir à mettre ses petits frères à l'abri du besoin.
Audacieuse, parfois irréfléchie, elle parvient à se sortir de toutes les situations délicates, se faisant autant d'ennemis (puissants) que d'amis (nombreux mais peu influents). Mais lorsqu'elle est accusée de régicide, ça se gâte vraiment.

Un résumé ne peut rendre compte de l’extraordinaire plaisir de lecture de ce roman.
On joue sans cesse sur les mots, mais sans que ça gêne l'intrigue, bien au contraire, ça y ajoute beaucoup. Un vrai régal.
Qu'un auteur arrive à me faire rire en parlant torture et bourreau, je n’aurais jamais cru cela possible.
Une aventure époustouflante.

dimanche 11 mars 2018

Le tour de l'Inde en 80 trains - Monisha Rajesh

Je regrette, mais je n'ai pas du tout accroché, malgré ma grande envie de découvrir cette aventure (je n'avais demandé que deux titres à cette Masse Critique, tant j'espérais recevoir celui-ci, mon meilleur choix.)
Je n'ai pas réussi à m'y intéresser vraiment, et j'ai pas mal traîné pour arriver au bout, sans trop savoir pourquoi.
Je suppose que c'est dû à l'écriture et à la forme, mais aussi au fait que je ne connais pas du tout l'Inde. Sans doute me manque-t-il quelques clés pour comprendre certaines situations.

Pourtant, cette idée de parcourir en train tout le sous-continent m'avait vraiment tentée, j’adore les voyages en train.
J'avais été passionnée par le tour du monde de Nelly Bly (Quatre-vingts jours autour du monde, de Matthew Gooman) mais je n'ai pas retrouvé ici l'envie de suivre ce périple.

J'ai regretté qu'aucune carte ne permette de suivre le trajet. Au minimum une carte de la totalité du parcours, mais j'aurais apprécié aussi le détail par chapitre, car le lieu a une certaine importance.
J'ai bien repéré les étapes principales sur Internet, mais ça aurait été plus pratique sur le livre.
J'en ai profité pour découvrir des photos des merveilles dont on parle, et ça, ça donne vraiment envie !

samedi 10 mars 2018

La fantastique aventure de Woua-Woua le chihuahua - Rachel Corenblit

Avis partagés chez nous !
Ma petite-fille (11 ans 1/2) : "Ça vaut le coup de le lire, super bien, j'ai adoré"
Moi, hum ...! Une bonne trame, mais plusieurs éléments m'ont gênée.
D'abord la couverture me semble annoncer un livre drôle. Or, même s'il y a pas mal d'humour dû au récit par le minuscule chien, c'est un livre à suspens, plutôt censé faire peur.
(Pour ma part, je n'aime d’ailleurs pas cette couverture qui fait un peu vieillot à mon goût. Malgré mon enthousiasme pour les Pépix, je n’aurais sans doute pas emprunté ce livre, qu'on m'a prêté)
Il y a plusieurs passages assez sinistres au début sur les légendes qui courent dans le coin.
Et surtout, les enfants font de grosses bêtises dangereuses et qui ne prêtent pas à conséquence, ce que je trouve un peu inquiétant comme exemple :
Ils partent en montagne, sans que personne ne sache où ils sont, et sans aucun équipement, malgré le brouillard  qui arrive ; marchent sur la glace dans des endroits particulièrement dangereux ; entrent dans une grotte très complexe au risque de ne pas retrouver la sortie.
Sans compter le fond du problème dont ils se tireront avec quelques égratignures, mais là, c'est le but du livre.
Je le trouve un peu incitatif à faire des bêtises, juste pour ne pas avoir honte ou plaire à une fille.
La fin par contre est intéressante.

vendredi 9 mars 2018

Le 14e poisson rouge - Jennifer L. Holm

Je suis passée à côté de ce roman je crains !
j'ai voulu le lire parce que depuis des mois, j'en voyais des critiques positives, et j'ai enfin réussi à me le procurer.
C'est amusant, ça se lit bien, mais jusqu'aux presque dernières pages, je n'y ai pas vu d'intérêt majeur.
Une histoire gentillette d'ados, et le côté comique du grand-père qui a réussi à se redonner un corps de jeune garçon. Moyennant quoi il doit vivre comme un ado, et déjà qu'il était plutôt ronchon avant, ça n'arrange rien.
Ça donne des situations plutôt drôles, mais rien d'extraordinaire.

Jusque'à ce que Ellie, la narratrice, s'oppose à son grand-père sur l'utilité de pouvoir rajeunir.
A partir de là, une intéressante réflexion sur la science, ses pouvoirs, son utilité. Notamment sur tout ce qui peut induire la jeunesse, éternelle ou pas.
Mais cette partie est arrivée très tard dans le récit.

Je n'ai pas encore partagé cette lecture avec des enfants, il est possible que ça les fasse sourire, mais rien de vraiment enthousiasmant pour moi.

Extraits :

jeudi 8 mars 2018

Le Petit Nicolas - La Bande Dessinée originale

Achat impulsif en BD, ça m’arrive rarement ! Je n'en avais pas du tout entendu parler, ce qui me surprend. Découvert dans la librairie en allant faire mes commandes de Noël, un Petit Nicolas, pas d’hésitation ! Et je ne regrette pas. Je me suis régalée.
Je trouve que le format court sied fort bien à ce petit héros !
Chaque planche de 11 cases (plus celle du titre !) est une réussite de drôlerie à mes yeux.
C'est mignon, jamais méchant.
Un peu répétitif certes, beaucoup de disputes avec le voisin M. Blédurt, et toutes les gentilles bêtises de Nicolas retombent systématiquement sur son père.
Ces planches, d’après les explications au début de l'album, datent des débuts de la rencontre entre ces deux auteurs de génie, moins de 30 ans chacun.
On n'y rencontre pas encore les copains habituels, Alceste, Clotaire ... ni le Bouillon.

J'ai beaucoup aimé le côté un peu rétro, certaines histoires pourraient se passer de nos jours, mais d'autres sont tout à fait datées, et j'aime ça.
Sans doute parce que ce Petit Nicolas, il a pratiquement mon âge, je n'avais jamais réalisé ça !

J'ai bien aimé aussi qu'à la fin, on ait 2 histoires en texte, avec en parallèle la planche de BD qui les a inspirées. C'est amusant de voir les modifications, le cheminement d'un à l'autre.

mercredi 7 mars 2018

Gâteau-surprise ; Cédric T 10 (B.D.)

Rien de bien original dans ce volume, mais j’aime bien Cédric, ses parents, et son grand-père, et c'est toujours un plaisir de les retrouver dans quelques gags.
Bon j'avoue que Chen commence à m'agacer quelque peu. Chinoise ou pas, elle pourrait depuis le temps s'apercevoir des essais de Cédric pour la conquérir, et avoir au moins la correction de lui répondre !!!
Une jolie séquence émotion par contre, en noir et blanc, avec les souvenirs du grand-père pour le soir du réveillon.

Extraits :

Cédric, apporte-moi ton blouson, il est grand temps de le laver !
Je n'ai pas hésité. Je suis allé chercher mon bulletin...
Je l'ai glissé à l’intérieur ...
 et je lui ai donné.

Whahahahahihihoho
et il est devenu complètement illisible... complètement désagrégé !

Pas du tout ! Ils l'on retrouvé intact, deux jours plus tard, quand le blouson est revenu du nettoyage à sec !

mardi 6 mars 2018

Carte au trésor et code secret - Les Cousins Karlsson 7 - Katarina Mazetti

Décidément, cette série avait bien commencé, mais l'intérêt s'émousse au fil des épisodes.

Nous retrouvons les quatre cousins, à une période de vacances indéterminée, qu'ils vont bien entendu passer encore une fois sur l'île aux Grèbes, presque seuls, la tante Frida étant de moins en moins présente.
Comme chaque fois ils vont se trouver en présence de personnes suspectes, et il ne va pas se passer grand chose tout le long du livre, mis à part qu’ils vont essayer de comprendre ce que font ces gens à l'air louche, jusqu’au dénouement final.

Tout juste un bon Club des Cinq, l'humour en plus, des chapeaux de la tante aux réflexions de Bourdon. 
J'ai quand même aimé le rôle du chat, qui va permettre de ... (vous ne croyez quand même pas que je vais vous raconter !!)
C'est rare qu'on attribue un rôle à un chat, même si c'est ici très fugace.
Et par rapport aux club des Cinq, la nourriture est nettement plus recherchée, grâce au cousin français bien entendu. 

Mais Mme Mazetti, votre documentation n'est pas parfaite :

lundi 5 mars 2018

Little sister - Benoît Séverac

Un beau texte, et un roman un peu surprenant par sa forme.
J'ai beaucoup aimé cette lecture, même si je ne m'attendais pas tout à fait à ça.
4 narrateurs, mais il ne s'agit pas ici comme souvent de les écouter à tour de rôle. ils se succèdent, en quatre parties aux longueurs très différentes, mais différentes aussi par le style et ce qui se passe.

La première moitié du livre, la plus intéressante à mes yeux, est racontée par Lena.
Depuis que son grand frère est parti, sans que rien ne permette de s'y attendre, faire le djihad en Syrie, et a été filmé en train de tuer, sa vie est devenu un enfer.
Non seulement elle a perdu un frère très aimé, mais elle a perdu aussi tous ses amis, sa vie, son nom même. Puisqu'avec ses parents ils ont dû déménager et changer de nom pour n'être pas sans cesse montrés du doigt. Elle n'ose plus inviter aucune amie chez elle, elle est totalement isolée dans une région qu'elle n'aime pas.

Intéressant d'aborder le problème par la famille, dont on parle peu en général, mis à part pour se dire qu'ils auraient pu élever autrement leurs enfants. Lena est une vraie victime, d'une situation dont elle ne voit pas le bout.
Avec toujours en fond cette interrogation, son frère est-il vraiment aussi coupable qu'on le dit, a-t-il été obligé, pourquoi s'est-il trouvé là ... Elle l'aime et a du mal à le croire condamnable, après avoir passé toute sa vie avec lui.

dimanche 4 mars 2018

L'île des disparus - 1 La fille de l'eau - Camilla & Viveca Sten

Un superbe texte entre légendes nordiques et écologie moderne.

Nous entrons à la fois dans la vie quotidienne dans les îles autour de Stockholm, et dans un monde fantastique.
J'ai beaucoup apprécié de découvrir cette vie tellement inhabituelle pour nous.
Tuva doit prendre le bateau pour aller à l'école, comme tous ses camarades. Une navette les amène d'île en île jusqu'à leur école, mais elle sait aussi se déplacer avec le bateau de ses parents quand c'est nécessaire.
L'eau l'angoisse, mais tout se passe là.
Cette vie sur l'eau ou presque est extrêmement intéressante à découvrir.

Ceux qui me suivent savent que le fantastique, ce n'est pas ce que je préfère, et au départ, je n'ai pas été enthousiasmée par ce côté-là, en me disant que de ce fait, ce ne serait pas un coup de coeur.

Mais peu à peu, j'ai vraiment accroché à cette histoire extraordinaire. Au point très rapidement de ne plus pouvoir la lâcher.
Entente, ou mésentente avec les autres élèves, méchanceté des camarades de classe, amitiés rares mais précieuses.
Et en même temps, rencontre et découverte des personnages des mythologies nordiques, qui sont une part importante de l'histoire. Dont on  va apprendre les caractéristiques et les différences.
Et comprendre peu à peu la position de Tuva, qui comme nous ne connait et ne comprend pas forcément tout, même si elle est née au milieu de ces légendes.
Tout cela est fascinant.

samedi 3 mars 2018

En mission avec les microbes - Ariane Mélazzini - Clémence Sabbagh - PrincessH

Épisode 1 : L'attaque des virus

Dans la même série que Une journée avec les poux et visuellement proche, un autre album paru le même jour, presque aussi hilarant, et tout aussi explicatif.

Après nous avoir expliqué que les microbes sont partout, et que certains sont utiles, d'autres dangereux, nous avons une présentation rapide des trois sortes de microbes, les  champignons, emmenés par le commandant Jean-Patrick, les bactéries avec la Générale Marie-Chantal à leur tête, et les virus sous les ordres du Colonel Boris.
Ensuite on s’intéresse dans ce volume aux virus, les maladies qu'ils nous donnent, leurs façons d'attaquer ... puis la riposte des globules blancs.
Toujours de façon à la fois très visuelle et très humoristique, mais comme dans le précédent, on y apprend beaucoup.

Avec bien entendu la partie bonus, des jeux, des questions, des précisions, la méthode imparable pour se débarrasser des indésirables.

Et une brève incursion du côté des virus informatiques, expliquant le parallèle avec les virus biologiques.

La dernière page comporte une partie blanche où le jeune lecteur est invité à dessiner le plus horrible des virus, et à l’envoyer par mail à l'éditeur.
J'avais omis d'en parler pour les poux, c'est pourtant très motivant ; les enfants adorent cette idée.

jeudi 1 mars 2018

La chorale des dames de Chilbury - Jennifer Ryan

Quel merveilleux roman, si triste et si gai. Un petit bijou que j'aurais voulu ne jamais terminer (mais que j'ai  lu sans m'arrêter, c'est l'ennui des livres qu'on aime trop !)

Un roman doublement choral ! 
Il y est bien entendu beaucoup question de chant, et ça donne vraiment envie de participer à une chorale.
Mais c'est aussi un roman à plusieurs voix : plusieurs journaux intimes, et des lettres échangées aussi.

Des personnages très variés et attachants (ou pas !) quelques histoires d’amour en temps de guerre, un accord bien peu recommandable entre deux personnes, du suspens, et la guerre en toile de fond.

Une présence terriblement positive, Primrose, la professeur de chant, qui remonte le moral aussi bien des autres protagonistes, que des lecteurs !
Une fillette dont les réflexions parfois très adultes, parfois naïves font sourire au milieu d’événements souvent durs.
Quelques personnes dont on découvre peu à peu les côtés sombres, ou pas.
J'aurais envie de citer tout le monde, tant chacun est important, surprenant, et intéressant.

Mais surtout,ce qui compte dans ce roman, c'est que si les péripéties sont passionnantes, l’écriture est un régal, et je voudrais l'avoir encore à découvrir !!