jeudi 30 novembre 2017

Le livre disparu - Colin Thompson

Un album surprenant, dans un monde de livres.
D'abord, on butine dans les illustrations, des livres, encore des livres, dans un décor extrêmement inventif.
Puis on lit le texte, qui commence comme une histoire d'aventures et se termine plutôt en philosophie.
Et ensuite, on revient aux dessins, encore et encore.
D’abord pour la beauté des mondes inventés, mais aussi (surtout ?) pour s'amuser à décoder les titres de livres imaginés.
Sur une double page notamment, il y a des dizaines de titres détournés
Le roman du homard
Boire ou ne pas boire
Le chat crotté
Ziza dans le métro
Madame Bove a ri
Gros blanc
Le hasard sur le toit
Les musiciens de la fille de Brême ....




Cet album a été, je crois, sur une liste de recommandation de l'E. N. pour la classe de CM1.
Plus jeune, on pourra se régaler des illustrations, mais pour apprécier le texte, il faut bien cet âge-là je pense.
Quant aux titres détournés, c'est très variable vu leur grand nombre. Beaucoup sont tirés de livres adultes pas forcément connus des enfants, mais il y a de tout.
Ils aiment bien le principe bien entendu, même si beaucoup leur échappent.

Extraits :

Il se glissait le long d'étagères contenant des ouvrages ayant visiblement beaucoup servi : histoires de cow-boys, livres en braille étrangement silencieux, plans de cités perdues.







Traduit de l'anglais par Catherine Bonhomme
Titre original : How To Live Forever (1995)
Circonflexe 1997
23 x 30 cm - 32 pages
Résumé Babelio

Aucun commentaire:

Publier un commentaire