jeudi 4 janvier 2018

L'histoire de Ferdinand - Munro Leaf

Un album original et sympathique, à la fois ancien et très moderne par son thème et sa présentation.

Paru aux Etats-Unis à l'automne 1936, il avait été traduit en français dès 1939.
Le film tiré du livre par Walt Disney Productions en 1938 a reçu l'Oscar du Meilleur Court-Métrage d'animation.
A l'occasion de la sortie d'un nouveau dessin animé le 20 décembre, les éditions Michel Lafon ont réédité un bel album grand format avec les illustrations originelles.
Un texte court en caractères bien lisibles sur la page de gauche, une illustration pleine page à droite, très simple et poétique à la fois.
Le dessin est amusant, oscillant entre réalisme et poésie, tout en noir et blanc bien entendu.
Ça m'a curieusement donné envie de le colorier !! (Mais j'ai résisté, on verra si mes petiots sont tentés aussi !)

Une bien belle histoire, bien illustrée.
Je l'ai lu à mon petit-fils de 5 ans et demi.
J'ai aimé lui faire découvrir un classique, plus vieux que sa grand-mère !!!
J'ai trouvé un peu tristounet d'expliquer la corrida à un enfant qui n'en a jamais entendu parler, parce que oui, ce n'est pas drôle une corrida.
Mais l'histoire lui a plu, elle est très belle. Il a aimé les dessins, ce taureau si poète, cette histoire si morale.
Une petite partie du texte est en randonnée, toujours agréable en lecture à deux voix.
Il y a appris quelques mots, et je pense qu'il n'oubliera pas qu'on peut humer le parfum des fleurs !



Un bel album pour une belle philosophie de vie. Le bonheur est dans le pré pourrait-on dire ! Il est surtout dans le fait de mener la vie qu'on aime, sans rechercher la gloire ni la notoriété.
Un album sur la différence aussi. Comment assumer ses choix quand on est différent des autres, différent de ce qu'on attend de vous.
A lire et à méditer à tout âge, même s'il est à la portée des plus jeunes.

Merci aux Editions Michel Lafon d'avoir réédité ce charmant album.

Une autre approche par Ramettes

Extraits :

Je préfère être ici, où je peux m’asseoir au calme et humer le parfum des fleurs.

***
Mais quand Ferdinand arriva au centre de l'arène, il vit les fleurs dans les cheveux des jolies dames. Alors, il s'assit, tranquillement, pour humer leurs parfums.





Auteur : Munro Leaf (Wilbur Monroe Leaf )
Illustré par Robert Lawson
Traduction et adaptation de l’anglais (États-Unis) par Maëlle Alan
Titre original : The Story of Ferdinand (1936)
Editeur : Michel Lafon (2017)
Format 22 x 25 cm ; 72 pages (non paginé)
Couverture cartonnée.
Résumé Babelio


Aucun commentaire:

Publier un commentaire