lundi 22 mai 2017

Les Petites Reines - Clémentine Beauvais

Sarbacane 2016
Collection Exprim' - 270 pages
Résumé Babelio

Et voila, j'ai enfin pu lire ce roman, que je recherchais depuis près de deux ans.
Disparu de la bibliothèque où j'emprunte régulièrement (et personne ne s'en était aperçu, je l'ai donc demandé / cherché un bon moment avant de me faire une raison) j'ai pu profiter d'un tout nouveau service de navette entre quelques bibliothèques de l'agglo pour l’avoir enfin entre les mains.

Entre temps, j'avais lu du même auteur Comme des images, puis Songe à la douceur, presque plus connu que les Petites Reines.
J'abordais donc ce roman assez partagée : tant de critiques positives, mais un auteur que je n'avais pas réussi du tout à apprécier, mes goûts sont bien souvent un peu atypiques !
Je tenais tout de même à le lire, parce que le sujet me paraissait très intéressant.
J'ai bien fait de persévérer dans ma recherche : gros coup de coeur cette fois !



Je ne reprendrais pas le résumé, je pense que tout le monde, du moins ceux intéressés, en ont entendu parler.
Je dirais juste que c'est drôle, dynamique, encourageant, plein de bonnes idées.
Evidemment totalement utopique, mais qu'est-ce que ça fait du bien !
Sur un thème qui aurait pu être aussi triste que les autres livres que j'ai lu, parce que le harcèlement, ça ne prête pas à rire, l'autrice a mis en scène des filles battantes,qui vont retourner à leur avantage toutes les critiques, et mettre les rieurs de leur côté.
Avec des personnages bien "fouillés" des filles très différentes et complémentaires, des solutions pour contourner les difficultés - on n'est plus à l'époque des 6 Compagnons, qui partaient seuls avec leurs vélos et leur remorque, sans que personne n'y trouve à redire ! - un road-movie extraordinaire de courage et d'humour.
J'ai aimé que cette fois, il soit question de filles de province, et qu'on découvre quelques pans de la belle France au passage.
En fait, j'ai tout aimé, et notamment l'écriture, qui m'a emportée au fil des pages.
Cette fois, je suis d'accord avec la majorité !!

Extraits :

Tous deux nous regardent passer, émerveillés, comme des gens qui de bon matin, ont rencontré le train de trois grandes reines qui partaient en voyage.

***

... une jeune demoiselle parée de forts jolies toilettes, comme dit ma grand-mère, ce qui signifie non pas qu'elle se trimbale un WC portatif sur l'épaule, mais qu'elle est ceinte de vêtements parfaitement seyants.

***

On grignote des biscuits faits maison avec très probablement du sucre, du chocolat, du beurre, des gravillons et du ciment frais.

***

Ce n'est pas que je n'aime pas mon corps, hein ! C'est juste que je le déteste.

***

- Tu sais changer une roue, toi ?
- Astrid, Astrid, ne sois pas une telle noircisseuse de vie en rose. Toujours des questions qui impliquent qu’on ne sait pas faire ceci ou cela ! Je sais très bien changer une roue ! Il faut remplir une bassine d’eau, ensuite on met la roue dedans, et quand ça fait des bulles, hop c’est prêt.
- Tu confonds avec la recette des pâtes.

***

– Je ne comprends pas pourquoi vous vous entêtez à revendiquer ce nom de Boudins ! s’offusque Maman. C’est un mot horrible.
– On le rendra beau, tu vas voir. Ou au pire, on le rendra puissant.

***

La roche de Solutré, c'est ce à quoi ressemblerait l'énorme rocher du Roi Lion s'il était posé au coeur de la Bourgogne, entre les vignobles jaunes et violets striés de chemins blancs.

***

- Le féminisme, chère Hakima, c'est l'idée qu'on ne naît pas femme, on le devient. Et que c'est un peu la merde de le devenir dans un monde où les mecs en sont encore à faire des concours de Boudins.

***
- T'écriras des trucs comiques, Mireille. T'écriras des trucs qui feront marrer les gens. C'est ça, ton domaine.
- J'aimerais bien, mais je peux pas, réponds-je tristement. Je veux le Prix Nobel de littérature, et on le donne pas aux écrivains marrants.


  • Elu meilleur livre jeunesse de 2015 par le magazine Lire
  • Prix Sorcières 2016
  • Prix Libr’Anous ados 2015
  • Prix Millepages
  • Prix NRP
  • Nominé Prix des Incorruptibles 2017.
  • Liste d’honneur IBBY International 2015, représentant la France dans la catégorie ‘Ecriture’
  • Les droits d’adaptation cinématographique ont été vendus à Lionceau Film
  • L’adaptation théâtrale, mise en scène par Justine Heynemann, débutera en 2017. 
  • Nominé: Prix Adolises, Dis-moi ton livre, Enlivrez-vous, Livre Elu à Besançon, Brive, Dévoreurs de livres à Evreux, Lire Elire, Mans et Sarthe, Littérados, REAL et RTS Délire d’or.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire