dimanche 26 février 2017

Ne t'inquiète pas pour moi - Alice Kuipers

Traduit de l'anglais par Valérie Le Plouhinec
Titre original : Life on the refrigerator door
Editeur : Albin Michel Jeunesse 2008 - 242 pages
Résumé Babelio

J'ai voulu lire ce roman parce que j'avais vu que des bibliothécaires le conseillaient souvent à des personnes disant ne pas aimer lire, et ça m'intriguait.

J'ai compris rapidement le pourquoi, mais pas l'intérêt !
Il s'agit de communications entre une mère et sa fille par post-it. Donc en effet, pas vraiment un roman à mon avis, mais une suite de mots, parfois liste de courses. Bien que au fil des pages, le texte gagne en intensité, j'ai vraiment été gênée par la forme.
D'autant plus que on n'a pas du tout le dialogue réel quand mère et fille arrive enfin  à se parler "en vrai", on continue à n’avoir que les post-it.
On rate donc toute une partie de la communication.

Je n'ai pas vu du tout l'intérêt d'arriver à faire lire de non-lecteurs par ce biais, puisqu'en fait, il ne s'agit que du genre de texte qu'ils lisent habituellement : petits mots style texto, même si ici l'orthographe et le vocabulaire sont corrects.



Je reconnais que j'ai lu ce texte à un moment où il était vraiment très malvenu pour moi, doublement. C'est une histoire très émouvante et vraie. Mais vraiment, je trouve que la forme empêche justement toute émotion.
De plus, le début m'a beaucoup agacée, par cette communication inexistante, juste un échange de petits mots "pratiques", commissions, argent de poche. On a envie de les secouer, "mettez-y un peu du vôtre pour vous rencontrer" !

Je regrette d'être passée à côté, je sais que c'est un livre qui a été très apprécié, mais pas moyen pour moi.


Extraits :

Je ne sais pas trop si je dois m’inquiéter pour toi ou si je dois juste vivre ma vie.

***

Coucou ma Claire,

lait
pommes
bananes
avocats
oignons 
pommes de terre 
tomates
champignons
carottes et granulés pour Jeannot Lapin
steak haché
pain
jus de fruits - je te laisse choisir


***

Maman,
Parle-moi, s'il te plaît.
Claire



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire