vendredi 7 juillet 2017

Aujourd'hui aux États-Unis - Vicky ; Pittsburgh

Collection Le Journal d'un enfant
Raconté par Valérie Latour-Burney
Illustré par Lucile Placin et Antoine Ronzon
Gallimard Jeunesse 2011
20 x 23 cm - 55 pages
Résumé Babelio

Un documentaire assez classique : présentation à partir de la vie d'une fillette, une double page par sujet, très illustré.

En marge du sujet principal, des petits textes sur la partie droite (ou gauche), dont la longueur peut varier car parfois un rabat se déplie (personnellement, j'ai trouvé que visuellement, ce n'était pas très net quand on pouvait ou non déplier. Même s'il y a un petit symbole).
Une fermeture sous forme de petit rabat magnétique pour donner l'impression d'un journal.
Le contenu étant d’ailleurs présenté comme le journal de Vicky.

Avec les limites de ce genre de documentaire : il y a (heu) combien d'Américains ? avec des vies différentes, donc présenter ce qui se fait, notamment pour les fêtes est forcément réducteur.
Mais on a un bel aperçu assez ouvert de ce qu'il faut retenir de la vie américaine, sur les sujets les plus variés.

J'ai regretté qu'il n'y ai pas de photos, même si les illustrations sont parlantes et détaillées.
Quant au "superbe poster" du milieu, représentant Broadway, il ne m'a paru apporter grand chose.
Peut-être dans d'autres livres de la collection, une double page est-elle utile pour un grand monument ou paysage, mais ici, bof. A part compliquer la fermeture du livre.

Un plus de ce livre est qu'il y a une vraie histoire au fil du journal. On peut presque le lire comme un petit roman, avec la trame de la chorale de Vicky, et de son concours new yorkais.

p 23 repère au lieu de repaire, je sais qu'on doit de plus en plus s’habituer aux fautes dans les livres, mais ce type d’erreur dans un livre pour enfants me navre. (pas juste une faute de frappe, mais un mot erroné)

Extraits :

[Page de présentation du début]
Les États-Unis
des clés pour comprendre

En moins de deux cents ans, la population des États-Unis a réussi à construire une super puissance. Ils sont devenus le pays le plus riche du monde. Mais les Américains font aujourd'hui face à une grave crise économique et sociale.

Grands espaces et contrastes

Quatrième pays le plus vaste au monde, les États-Unis s'étendent du nord au sud de l'océan Glacial arctique aux eaux chaudes de la mer des Caraïbes et d'est en ouest de New York à Los Angeles sur une distance plus large que l'Atlantique. À l'est s'élèvent les massifs montagneux des Appalaches et à l'ouest ceux des Rocheuses. Entre les deux s'étalent les grandes plaines, bordées au nord par les Grands Lacs, au sud par le golfe du Mexique. Les climats y sont aussi contrastés que les paysages, désertique dans le sud-ouest, méditerranéen en Californie, maritime sur le littoral, tropical dans le sud-est, continental au centre, arctique à l'extrême nord.

Une nation d'immigrants

Depuis la première colonie britannique en 1607, des millions d'immigrants sont venus peupler ces terres sauvages, où vivaient les tribus indiennes, dans l'espoir d'une vie meilleure. Ils arrivèrent d'abord d'Angleterre, d'Irlande et d'Europe du Nord (1607-1900), puis des pays méditerranéens et d'Europe de l'Est (1900-1945) et viennent aujourd'hui d'Asie et surtout d'Amérique latine. La population noire est majoritairement descendante des esclaves d'Afrique de l'Ouest et des Caraïbes. C'est une population mosaïque où se côtoient de multiples ethnies et groupes culturels. Plus de 80% de la population vit dans une agglomération urbaine. Il y a 24 villes de plus de 2 millions d'habitants.

Une super puissance

Depuis la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis sont une super puissance : puissance politique, puissance militaire avec la plus grosse armée du monde, financière grâce au dollar et aux banques, puissance technologique et puissance culturelle (le cinéma et la musique américains déferlent sur toute la planète). Mais la crise économique, financière et sociale, l'émergence de la Chine comme puissance économique concurrente, les problèmes de guerre et d'environnement causés par la dépendance au pétrole ébranlent le système américain.

***

Les immigrants d'Amérique latine sont de plus en plus nombreux. L'espagnol pourrait être la première langue du pays en 2050.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire