dimanche 18 juin 2017

L'héritage des Whiteoaks - Jalna tome 5 - Mazo de La Roche

Toujours intéressant, mais peut-être un volume que j'ai un peu moins apprécié. Est-ce parce que je ne l'ai pas lu dans l’ordre ?
Il commence au retour de Renny et Maurice de la Première Guerre Mondiale (mai 1918 ?)

Moi qui ait attendu des années pour lire la série dans l'ordre chronologique, raté !!
Le seul endroit où j'ai trouvé une liste ordonnée de la saga (en français, ne me risquant pas à déchiffrer l'anglais :-/  ) est la fiche Wikipedia de Mazo de La Roche.
Je m'y suis donc fiée aveuglément.
Et en commençant ce tome, après celui intitulé "Les frères Whiteoak" je m'aperçois qu'il se déroule bien avant :-/
J’aurais bien sûr dû vérifier. Mais il y a peu de livres commençant par une date, souvent même il n'en apparaît aucune dans le texte.
(Et je viens de voir que l’erreur apparaît aussi sur la page de garde du Livre de poche, liste des oeuvres parues aux éditions Plon)
En lisant, on fini par comprendre quand ça se passe, mais parfois il faut avancer pas mal pour le découvrir, donc je n'avais pas envie de faire une "prélecture" de toute la série pour vérifier.
Je crois que je vais devoir le faire.
Grrr ... si j'avais regardé la fiche Wikipedia en anglais, les titres sont apparemment là dans le bon ordre (ce qui est curieux parce que celle en français comporte un copier / coller des titres anglais ...)


Renny revient de la guerre, bien décidé à remettre de l'ordre dans la maisonnée et la propriété. Retour apprécié par Meg, qui se sentait bien seule pour élever ses quatre neveux depuis la mort de leurs parents (et supporter la grand-mère !)
Mais retour pas forcément bien vécu par tous, car Renny ne fait pas vraiment preuve de diplomatie, et veut bouleverser assez rapidement certaines choses.
De plus, il arrive avec son "ordonnance" qu'il va installer au service de table dans la maison, ce qui fait grincer quelques dents, et même partir la précieuse Elisa, qui avait avantageusement remplacé la première cuisinière.

Quelques nouveaux voisins vont considérablement bouleverser la famille.
Mrs Stroud, à qui le très jeune Eden s'attache beaucoup trop au gré de sa famille, manipulatrice et semeuse d'une belle pagaille, et même de pire. Et ses locataires, embauchés par Renny pour s'occuper des chevaux.

J'ai été agacée que la traductrice écrive systématiquement décade au lieu de décennie. Une erreur assez commune, mais que je trouve inadmissible sous la plume  d'une traductrice. Je sais, c'est un détail, mais au bout de la troisième fois à essayer de comprendre que oui, elle parle bien de plusieurs années, pas de dix jours, ça m'ennuie !

Un tome qui semble se dérouler sur la seule année 1918.
Et explique un certain nombre d’éléments que forcément je n’avais pas tout à fait compris dans le suivant. Qui se passe peu après, cinq ans plus tard.

Extraits :

p 26
- Je l'ai entendu dire qu'il n'avait eu  qu'un petit pain et du café dans le train, il doit avoir faim.
- Des petits pains et du café ! s'exclama la vieille dame. Voilà un petit-déjeuner bien français !

***

p 307
Il y avait tant de livres qu'il eût aimé connaître et si peu de temps de libre pour les lire !



Titre original : Whiteoaks' Heritage (1940)
Traduit de l'anglais par Gilberte Audouin-Dubreuil
Editions Le Livre de Poche (Plon) 1970 - 442 pages
Résumé Babelio
Lien vers ma notice chapeau
1918

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire