jeudi 16 mars 2017

Ne retournez jamais chez une fille du passé - Nathalie Stragier (Tome 2)

Edition Syros 2016 - 457 pages
Résumé Babelio

Après une agréable relecture de Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous, le 1er tome, qui est raconté par Andrea, la fille du 21e siècle, je me suis tout de suite plongée dans le second.
Dans celui-ci la narratrice est Pénélope, la fille "du futur".

Ce volume est vraiment excellent, encore meilleur que le premier.

Beaucoup d'humour, notamment avec la vue de Pénélope sur les habitudes de notre siècle, ses commentaires, et aussi ses erreurs en confondant les époques.
Mais aussi (surtout) de très belles réflexions sur la vie de notre siècle, les relations hommes femmes, les petites manies et les grandes idées, le féminisme, suivre la mode etc ... Et même sur l'exil, car se retrouver seul dans un autre temps, ça a bien des similitudes avec devoir vivre dans un autre pays.

J'ai particulièrement aimé, souri mais apprécié aussi, les petites phrases sur les problèmes que posent poils et cheveux aux filles du 21e siècle !
Se couvrir la tête est interdit au collège, alors que c'était obligatoire il y a peu (périodes que Pénélope a un peu tendance à confondre allègrement, d'où quelques petits ennuis), quant aux poils ...

On a aussi dans ce volume quelques scènes d'action vraiment trépidantes et un certain suspens.

Bref, un vrai coup de coeur pour cet épisode, je languis la suite, heureusement qu’elle arrive dans moins d'un mois



Extraits :

Les arguments en faveur de cette consommation inutile d'énergie sont ça va plus vite et c'est plus joli, pointant une fois de plus deux éléments importants du Moyen Age : gagner du temps et être séduisant...

***

Il est bien plus douloureux de voir mourir ceux qu’on aime que de mourir soi-même.

***

Il faut dire que le Moyen Âge est obnubilé par les relations entre les hommes et les femmes. Elles occupent les conversations de tous, et ce dès la fin de l'enfance. Elles font l'objet de romans, de films. Elles s'invitent même parfois au milieu des informations, dès lors qu'elles concernent des personnalités, et prennent alors place sur les écrans au beau milieu des nouvelles économiques ou politiques. C'est bien simple, c'est obsessionnel.

***

Par exemple, la galanterie ne s'observe pas dans le monde du travail et en politique, où une règle inverse semble autoriser les hommes à disposer des postes stratégiques aux dépens des femmes.

***

Ici, les chapeaux sont proscrits car Madame Ragon, la CPE, n'aime pas ça du tout. Elle tient beaucoup à voir les cheveux de ses élèves. Je n'ai toujours pas bien compris pourquoi. Peut-être est-ce pour vérifier qu'ils n'ont pas de poux ? Ce serait alors la signification de ce sigle mystérieux, CPE : Contrôle des Poux à l'entrée.

1 commentaire:

  1. Bienvenue au club... le troisième tome sort dans un mois ou deux...

    RépondreSupprimer