samedi 24 septembre 2016

La pâtisserie Bliss -Tome 1 - Kathryn Littlewood


Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Juliette Lê
Editeur PKJ Pocket Jeunesse 2013 - 259 pages
Résumé Babelio

Un bon gros roman amusant et original.
Où il est beaucoup question de pâtisserie, et de magie !
Rose vit dans une famille de pâtissiers, depuis des générations.
Elle aide mais que pour les tâches subalternes,et voudrait bien approfondir le secret de famille. Car quoique ses parents s'en cachent, leurs pâtisseries sont bel et bien magiques. Toujours de la magie positive, pour aider et guérir. Lorsque les quatre enfants se retrouvent sans leurs parents, ils vont aller de découverte en découverte. Ave quelques catastrophes pour recette non maîtrisée !!
Mais la charmante et charmeuse tante Lily, arrivée juste au bon moment, n'a pas forcément, elle, que des bonnes intentions, même si sa cuisine est féerique.
Difficile cependant de lui résister hélas.

J'ai trouvé ce premier tome amusant, il plaira forcément aux enfants, s'ils dépassent son aspect un peu vieillot et son côté pavé sans illustration (je n'ai pas encore réussi à convaincre mes petites-filles de le lire, pourtant je suis sûre qu'elle adorerait. Gâteaux et magie ...)
Pour ma part, ce n'est pas cependant un gros coup de coeur, juste une lecture amusante.

J'ai regretté, il me semble qu'il n'est pas précisé clairement que Rosemary, en anglais, c'est le romarin. Ses frères et soeur s'appelant Oliver, Origan, et Anis, c'est intéressant de le comprendre

Il y a d’autres jeux de mots assez drôles sur les noms.

Mais ça valait vraiment la peine de le lire, parce qu’après ... il y a le tome 2, et là, je me suis régalée...



Extraits :

Elle défit le fil de barbelé et dévissa le couvercle.
Lorsqu'elle ouvrit le bocal, une odeur indescriptible leur sauta à la figure. On aurait dit l'eau d'un vase de marguerites pourries. Ou du vinaigre qu'on aurait utilisé pour donner un bain à une grenouille malade. Ou un yaourt du Moyen Âge.

***

- Papa et Maman s'en vont pour une semaine. C'est nous qui allons devoir nous occuper de la pâtisserie !
Ces mots étaient à peine sortis de la bouche de Rose qu'elle s'imagina tournoyant comme une ballerine dans la cuisine, vêtue du tablier à carreaux bleus et blancs de sa mère, feuilletant le Livre de recettes des Bliss, tamisant la farine, faisant fondre du chocolat et y ajoutant les larmes d'une jeune fille au coeur brisé, une fiole contenant le dernier souffle d'un homme bon, ou une pincée de poudre amère concoctée avec la cendre des feux de camp de l'été.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire