vendredi 13 mai 2016

Perdus de vue - Yaël Hassan

Perdus de vue
Yaël Hassan et Rachel Hausfater
Flammarion jeunesse 2016 - 150 pages

Je l'ai lu d'une traite !
Déjà les romans de Yaël Hassan, et ceux de Rachel Hausfater sont superbes, mais alors quand elles s'y mettent toutes les deux, quel bonheur !
Je crois que ce n'était pas arrivé depuis le merveilleux "L'ombre", alors, dépêchez-vous de déguster celui-ci !

D'abord l’histoire d'une rencontre improbable : Sofiane, le gamin de la cité, qui n'aime pas les livres, se retrouve, presque sans l'avoir voulu, "dame de compagnie" d'une vieille dame aveugle, habitant "les beaux quartiers",  et qui cherche surtout une lectrice.
Sofiane, Anne-Sophie, Sophie-Anne ??
Apprivoisement mutuel, efforts partagés pour se supporter et se comprendre.
Et peu à peu, on va découvrir les secrets de famille, et chacun va pouvoir avancer, se reconstruire grâce à l'autre.

Un seul petit reproche : s'agissant d'un roman enfant, j’aurais apprécié une typographie différente pour chaque protagoniste.
Peut-être parce que je lis trop vite, mais de temps en temps, je me retrouvais à reprendre le paragraphe, m'étant trompée sur qui a la parole.
Mais ce n'est pas vraiment gênant.

Un roman tendre, émouvant, drôle aussi, et qui fait réfléchir sur les relations et les réactions de chacun.
Avec au passage, une intéressante découverte de Chagall, et aussi de L'attrape-coeur.
Une vraie petite perle.

Extrait :
et soudain, catastrophe ! Une pile de livres posés sur le rayonnage du haut me dégringole dessus ! Aïe ! Je suis attaqué par une bande de livres en furie ! Je savais bien que c'était dangereux la lecture...
Mme Wiener a entendu le boucan et s'inquiète d'une voix pressante . Je la rassure :
- C'est rien, madame, je voulais juste prendre un livre et ses copains me sont tombés dessus.
- Et comment s'appelle ce livre qui a tant d'amis ?
- C'est... c'est...
J'en ramasse un par terre, au hasard, et lit :
- ... L'attrape-coeurs de ... Sal... Sali... Salinger.
- Très bon choix, mon garçon, Je vous écoute.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire