dimanche 22 mai 2016

Petit Féroce va à l'école - Paul Thiès


Une lecture facile, des dessins drôles, tout pour attirer les petits lecteurs.

Auteur  : Paul Thiès
Illustrateur : Mérel
Collection et Éditeur : Cascade Rageot   1993
89 pages, dont un dossier à la fin :
- Dictons sur la météo
- L'école de la préhistoire
- L’école au fil des siècles





J'avais lu 5 ou 6 Petit Féroce avec mes enfants, et j'en gardais un très bon souvenir.
J'ai donc ressorti celui-ci que j'ai lu à ma petite-fille de 8 ans (CE1).
Nous nous sommes beaucoup amusées toutes les deux en suivant les aventures de notre sympathique héros Petit-Féroce et de tous ses amis, sans oublier leurs animaux de compagnie, Roûmm le brave ronronge, Floup le renifflou de son petit frère Sifflotin etc ...
Comme ils passent leur temps à se battre et à se mettre en danger, les parents décident de les envoyer à l'école : cours de magie, leçon de cuisine, de natation, de chasse.
Mais ça ne les calme pas beaucoup, pour notre grand plaisir.


Sitôt terminé, j'ai dû promettre qu'on en lirait d'autres de la série !

Plusieurs titres ont été réédités en Rageot poche il y a une dizaine d'années, ou Rageot romans depuis 2010, toujours avec les excellentes illustrations de Mérel.

Ma note : 3,5/5


Extraits :

Remarquez, mes parents ne sont pas mécontents.
Ils ne sont pas fâchés.
Ils ne sont pas en colère.
Ils sont absolument, totalement, impitoyablement FURIEUX !
Ils fulminent :
-- Petit-Féroce devient chaque jour plus imprudent ! Finis, la guerre et les massacres ! Il faut lui donner une bonne leçon, une bonne éducation, et même ... et même de l'INSTRUCTION !
Et ils décident de m'envoyer à l'école.
Je ne veux pas !
C'est épouvantable !
C'est atroce !
Je proteste ! Je refuse !
Je ne veux pas aller à l'école !
Mais, au fait ...
Je ne sais pas ce que c'est, moi, l'école ...



-- Hum ... passons aux travaux pratiques : les plantes magiques. Petit-Féroce, fais pousser quelque chose de simple pour commencer. Disons, une marguerite ?
Je me concentre, prononce quelques mots, et ...
Un chardon-croque jaillit de terre et me saute à la figure. Je suis perdu !
Non ! Sauvé ! La queue de Roûmm surgit d'un buisson, claque brusquement, s'enroule autour de la plante monstrueuse et l'arrache d'un coup sec.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire