lundi 22 février 2016

Silence (Benoît Séverac)

Scotchée !!
Je n'ai pas pu lâcher ce livre, et ce n'était pas à cause du suspens, il n'y en a pas vraiment.
Plus que le sujet, c'est l’écriture je pense qui m'a empêchée de poser le roman avant la fin.
Des chapitres courts, pas de laïus, pas de pathos, des personnages qui sonnent vrai. Une histoire dont on a l'impression qu'hélas elle pourrait arriver presque à n'importe qui. Et des remises en question pour tous, adultes et jeunes.
On découvre peu à peu ce qui s'est passé, en même temps que Jules essaie de s'en souvenir, de se renseigner, et de comprendre. C'est vraiment très prenant.
Un petit côté plus léger, avec le personnage de la petite soeur, à la fois affectueux, drôle, mais aussi qui apporte à Jules les infos dont il a besoin.
Et de la chaleur humaine et du réconfort avec Damien, l'infirmier.

J'ai un peu regretté le passage en langage SMS. Evidemment, je ne suis pas vraiment le public visé, et donc j'ai un peu de mal à comprendre. Mais je ne suis pas sûre que c'était indispensable pour faire "jeune" ou plus vrai (et ça risque de dater rapidement, non ?)
Et j'avoue ne pas savoir ce que veut dire le terme "root" en français.

Je ne sais pas ce qu'en pense le public ado ; avec mes yeux d'adultes, j'ai vraiment apprécié ce roman et il me semble important de le faire lire aux jeunes.
Je remercie au passage Aurélien, du blog "Mes romans de collégien" grâce auquel j'ai découvert par hasard ce livre.


Extrait :
- La littérature, il n'y a que cela de vrai. Lire t’aidera.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire