dimanche 17 janvier 2021

Le fromage - Éléonore Thuillier - Clotilde Goubely

 
Une fable détournée, dans la meilleure veine des contes détournés.
J'ai déjà dit combien j'aime les dessins de Clotilde Goubely. Quand en plus c'est en duo avec Éléonore Thuillier, forcément un régal, comme déjà dans Un drôle de visiteur.

Ici, un début très classique, comme dans la célèbre fable. Mais ce fromage va aller de rebondissements en rebondissements, jusqu'au plus inattendu.
Qui va donc au final se régaler de ce fromage ? 
Une petite morale court tout le long de l'album, en caractères gras. Mais... nous ne sommes pas dans une fable, alors, finalement, ne cherchez pas de morale, l'histoire n'est vraiment pas morale !! 😄

Un album vraiment très chouette. Avec une double page à laquelle on va revenir souvent, puisqu'elle ouvre vers d'autres contes et histoires. Peut-être des projets pour notre duo ? Ce serait bien. Dommage qu'elle comporte une faute d'orthographe. C'est minime par rapport à beaucoup de livres édités actuellement, mais ça me gêne toujours quand c'est pour les enfants, qui apprennent à déchiffrer.

vendredi 15 janvier 2021

Collection Pépix, chez Sarbacane


Les romans de la collection Pépix, destinés principalement aux 8 - 12 ans, sont parmi mes préférés. 
D'abord parce qu'ils correspondent à la tranche d'âge dont je m'occupe, mais aussi et surtout parce qu'ils sont toujours très plaisants à lire.
Toujours drôles, de l'aventure, certains un peu fantastique, d'autres font peur, souvent c'est de la vie quotidienne vue sous l'angle de l'humour. 
Je n'ai eu presque que des coups de coeur.

La liste de ceux dont j'ai parlé commençant à être longue à la fin de mes chroniques, je vais les rassembler ici, ce sera plus simple je pense.

Voici donc les liens vers chaque Pépix, dans le désordre !

Catch, tournevis et lutins-robots
Perséphone au téléphone
Mémé Dusa
Minus contre Minos
Le bungalow a des crocs
La trilogie de l'ogre
Clin Tiswoud Journal d'un menteur professionnel
Lola et la machine à laver le temps
La fantastique aventure de Woua-Woua le chihuahua
Il était deux fois dans l'Ouest 
Super Vanessa et la crique aux fantômes

jeudi 14 janvier 2021

Les Papis contre-attaquent - Claire Renaud

Joliment loufoque, mais qu'est-ce qu'on s'amuse ! 
Merci Sarbacane de nous faire commencer l'année en riant et souriant !

Après Les Mamies attaquent !, le duo Claire Renaud / Maurèen Poignonec sévit de nouveau, et c'est tout aussi hilarant.
Ce n'est pas une suite et on peut le lire tout à fait indépendamment. Même si notamment le passage au commissariat vous donnera envie de lire le précédent !

Cette fois, c'est Guenièvre, l'amie de Clémentine, qui raconte l'histoire.
Probablement la seule qui a un peu de bon sens, même si sa maîtresse en doute fort !
Car autour d'elle, il y a le club des Lascars. Cinq papis imbattables en aviron, du moins l'espèrent-ils, et à condition d'être bien tous les cinq.
Gérard, le déménageur : foncer, déménager d'abord, on réfléchira plus tard !
Bernard, le pharmacien. Il a peur de tous les risques de maladies, mais une réponse pour tout dans sa mallette : piqûres, médicaments, soins, scie ... Il y a tout ce qu'il faut, et il ne la quitte jamais.
Richard, l'anglais. Il ne maîtrise pas tout à fait les règles d'accord et de conjugaison du français, ce qui rend sa conversation assez délicieuse.
Oscar, le prof. Il a une citation pour chaque occasion, il ne se prive pas d'en faire profiter les autres. Hélas, il est aussi doté d'une épouse peu amène.
Et Léonard, qui n'y est pour rien mais à cause de qui tout est arrivé.

mercredi 13 janvier 2021

Leçons de conduite - Anne Tyler

 

Je confirme, j'ai un vrai problème avec la lecture, et surtout des goûts contraires à la majorité !!

Je lis très rarement les grands prix de littérature française, préférant ceux en jeunesse. Ici, je n'avais même pas vu qu'il s'agissait d'un prix, ayant été attirée par les lieux où se déroule l'action, et le résumé.
Après lecture, je me dis que tout de même, un Prix Pulitzer, c'est quelque chose !
Mais je me suis ennuyée pendant toute ma lecture.

C'est (forcément) bien écrit, le sujet est intime mais intéressant, mais tous ces gens-là m'ennuient profondément, donc difficile de prendre plaisir à la lecture.

Maggie est à un tournant de sa vie, puisque sa fille, qui vivait encore chez eux, doit partir le lendemain pour l'université. Moment difficile où l'on se retrouve soudain seul avec le conjoint, après au moins vingt ans de vie de famille.

Le voyage en voiture vers l'enterrement du mari de sa meilleure amie, ainsi que la projection du vieux film du mariage de cette amie, lui permettent de se remémorer et d'évoquer pas mal de sujets, tout en se disputant presque constamment avec son mari, ce qui semble une habitude. 

Puis au retour, elle décide de passer chez son ex-belle-fille, et on découvre qu'elle ment sans cesse pour essayer d'infléchir les évènements dans le sens qu'elle souhaite. Et aussi qu'ils n'ont pas revu leur seule petite-fille depuis des années, sans vraie raison semble-t-il, mais que soudain, elle veut absolument qu'elle vienne avec eux.

J'ai aimé cet aperçu de la vie dans l'Amérique profonde des années 80.
Mais que Maggie est horripilante avec sa façon de se mêler sans cesse des affaires des autres en mentant pour parvenir à ses fins. Toujours avec de bonnes intentions ; mais toujours vraiment exagéré.
Les autres personnages autour sont un brin plus sympathiques, mais pas assez fouillés pour qu'on s'y attache.
Par contre, je trouve que ce roman n'a pas vieilli. Si la date du prix n'apparaissait pas, je l'aurais cru écrit récemment.

Extraits :

Ils devaient l'emmener à l'université le lendemain - sa première année d'études, la première année loin des parents.

***
Elle aurait été meilleure mère, peut-être, si elle ne s'était pas rappelée si vivement sa propre enfance.

***
Elle se marie pour trouver la sécurité. C’est tout ce qu’elle a dit. La fois d’avant c’était par amour et ça n’a pas marché.


Traduit de l'anglais (États-Unis) par Juliette Hoffenberg
Titre original : Breathing Lessons 1988
Éditeur : 10/18 - juillet 2017
(1e traduction française 1994)
Prix Pulitzer de la fiction 1989
Résumé Babelio



mardi 12 janvier 2021

Les Copains de la petite salamandre - Tome 2 - Blandine Aubin & Émilie Vanvolsem

Dans ce volume, on retrouve :
La marmotte
La chauve-souris
La mésange

Issu comme Histoires nature de la Petite Salamandre du magazine La Petite Salamandre (donc à destination des 4 - 7 ans plus particulièrement), cet album est très différent du précédent par sa présentation.

On a ici trois amusantes histoires documentaires, à lire et à relire aux plus petits, avec de belles illustrations pleine page (texte à gauche, dessins sur chaque page de droite).
Mais aussi un excellent livre à mettre entre les mains des lecteurs débutants.
D'une part le texte est écrit gros, en caractères simples et bien lisibles.
D'autre part, il y a beaucoup de dialogues, et pour chacun phrase, on voit la tête et le nom de l'animal qui la prononce. Ce qui à la fois simplifie nettement  la compréhension, et permet une lecture à plusieurs voix.
Le tout guidé bien entendu par Sam, la petite Salamandre familière aux lecteurs de la revue. Et qu'on retrouve dans chacun des histoires.

lundi 11 janvier 2021

La soeur à la perle (CeCe) - Les Sept soeurs - Tome 4 -Lucinda Riley

Je suis particulièrement partagée sur ce tome.
D'une part, j'ai vraiment adoré la découverte de l’Australie profonde, le quotidien et le passé des Aborigènes. De plus, contrairement aux autres livres, où j'avais plaisir à croiser des personnages connus de moi, ici je découvre des artistes dont je n'avais absolument jamais entendu parler, malgré mes incursions fréquents en Australie dans mes lectures récentes.

D'autre part, CeCe, qui m’avait déjà agacée dans le volume précédent consacré à sa presque jumelle, ne m'a pas plus enthousiasmée sur le tome qui lui est consacré, surtout au début.
Notamment avec sa façon de se dévaloriser constamment. Quoique je viens juste d’avoir une discussion avec un proche atteint de dyslexie (à une période où on n'en parlait jamais) qui, sans connaître ce roman, me disait la même chose : on est sans cesse regardé de haut, considéré comme débile. Donc ça peut se comprendre.
Et même Kitty, pourtant battante et débrouillarde malgré son début de vie difficile, m'agace avec sa manie de toujours prendre les plus mauvaises décisions, pour elle et son entourage.

dimanche 10 janvier 2021

Histoires nature de la Petite Salamandre - Pascale Hédelin

 
Un recueil de 15 adorables histoires d'animaux et de plantes, dans un bel album à l'épaisse couverture cartonnée.

Toutes parues dans le magazine La Petite Salamandre, donc destinées plus particulièrement aux 4 - 7 ans même si je trouve que c'est un régal de les parcourir à tous âges !
L'album est rythmé par les saisons, trois ou quatre petits contes pour chacune, tous sur 4 pages.

J'aime beaucoup la présentation, qui donne vraiment envie de se plonger dans l'album. Des illustrations adorables et très différentes d'un conte à l'autre. Beaucoup de couleurs y compris pour les titres, certaines douces d'autres vives.
J'ai aimé que chaque histoire ait une palette de couleurs et de nuances, ce qui les différencie bien.
Je n'ai pas trouvé de nom d'illustrateur, mais j'ai du mal à penser que ce soit la même autrice car il y vraiment des styles très différents, même si j'ai tout apprécié (et ceux qui me suivent savent que je suis assez difficile côté illustrations !)

Et sans surprise, le texte est à la hauteur  bien entendu, puisqu'il vient de la Petite Salamandre !

samedi 9 janvier 2021

Scrox, Brax et fin du monde - Nadine Debertolis

J'ai beaucoup aimé ce roman jeunesse.
Même si habituellement, je ne suis pas vraiment férue de fantastique, je me suis régalée avec cette lecture. C'est drôle, bien construit, plein de références. Malgré des personnages pas toujours d'une grande amabilité (c'est le moins qu'on puisse dire !), les enfants vont rencontrer de la gentillesse, des aides précieuses et quelques bonnes surprises.

Alicia et Milo sont des enfants tout simples et tout normaux, avec des petits problèmes familiaux ou scolaires, mais rien de plus. 
D'accord, Alicia a dessiné son maître de CM2 en slip, mais c'était pour positiver, on ne va pas le lui reprocher ?
Enfin, ils étaient tout simples. Car à présent, ils viennent de se retrouver dans une réalité parallèle, apprenant presque en même temps qu'il existe tout un tas de réalités en plus de la Terre qu'ils connaissent, et qu'on compte sur eux pour sauver le monde d'une destruction imminente.
Non seulement, on ne leur donne pas le choix, mais les Scrox et les Brax, qui les ont enlevés, ne s'entendent pas entre eux et passent leur temps à se disputer, voire pire.
Heureusement, on leur affirme que leur mission ne va pas être trop compliquée, ils ont même le planning tout prêt. Il suffira de :
1. Recueillir du fil d’ombre au sein de la Forêt Noire.

vendredi 8 janvier 2021

Parler comme tu respires - Isabelle PANDAZOPOULOS

Un livre d'Isabelle Pandazopoulos, on ne peut pas en parler, il faut le lire, c'est une merveille, un petit miracle chaque fois.

Vous raconter l'histoire ne donnera aucune idée sur la beauté de cette écriture, l'empathie et l'émotion que dégage ce roman.

Sibylle, bégaie, et ça lui pourrit à la vie à un point inimaginable. Car comment vivre avec les autres, et non à côté des autres, quand on ne peut jamais exprimer ce qu'on a envie et même besoin de dire.
Sibylle, on l'appelle Sissi, car c'est tout ce qu'elle arrive à dire de son prénom.
Elle a 15 ans, des parents aimants, protecteurs, qu'on lui envie. Un peu trop protecteurs pour une ado ?
Peu à peu, elle se doute qu'un grand secret se cache derrière leur attitude. Mais ira-t-elle mieux, ou pire, si elle parvient enfin à connaître la vérité ?
Sissi est fille unique, et si son souhait profond ne correspond pas à l'orientation que ses parents souhaitent pour elle, comment pourrait-elle envisager de suivre ses désirs, et de leur faire de la peine. Ils sont là pour la protéger, mais savent-ils mieux qu'elle ce qui lui convient ?

jeudi 7 janvier 2021

Meurtre sur invitation - J.B. Livingstone (Christian Jacq)

Une petite récréation avec une nouvelle aventure de l'ex-inspecteur-chef Higgins, ou plutôt une ancienne aventure, puisqu'il s'agit d'un titre de l’ancienne édition, quand la série était encore signée J.B. Livingstone.

Comme toujours un mélange d'humour, d’enquête, et d'érudition, puisque ce cher Higgins connait tout, a tout visité. Et particulièrement l'Asie, chère à l’auteur.
Une double originalité cependant :
D'une part, ce n'est pas le superintendant Marlow qui fait appel à Higgins, mais l'inverse. Ce qui d'ailleurs surprend beaucoup Marlow, habitué qu'il est à devoir insister très lourdement pour sortir l'ex-inspecteur de sa retraite et l'amener à quitter The Slaughterers.
D'autre part, si un meurtre est annoncé, Higgins n'a d'abord que des tentatives à élucider, pas de mort pour le moment ! Ce qui donne une ambiance assez particulière.
Et qui lui donnera des remords éternels, car bien entendu, meurtre il y aura, et il ne saura pas l'empêcher. (Je ne pense pas trop divulgâcher, on a forcément un crime à un moment non ?)

Le comte de Letchworth a invité quelques collectionneurs, groupe absolument hétéroclite par leurs passions comme par leur milieu et leurs caractères. Seuls points communs : une passion dévorante pour leur collection (pourrait-elle aller jusqu’au meurtre ?) et une haine féroce pour le comte.
Ensuite, de fausses pistes en vrais clins d'oeil, un week-end hors du commun se déroule dans un château empli de recoins et de passages secrets.
Chacun bien entendu a quelques secrets qu'il aimerait cacher. Qui ira au bout de sa haine ? Le collectionneur de Bugatti, ou ceux de lunettes célèbres, de bouteilles de vin de personnalité, de chaussons de danse, de cannes-épées ...
Higgins ne tirera bien entendu son épingle du jeu (hé hé, il y a vraiment une épingle ici !) qu'au tout dernier moment.

Ce n'est pas le meilleur de la série à mes yeux, mais il se lit volontiers comme toujours.

Extraits :

"Le Comte Brian de Letchworth vous prie d'honorer de votre présence la réception qu'il donnera en votre honneur, dans sa propriété de Letchworth, les vendredi 13 et samedi 14 mars. Ces deux journées marqueront sans nul doute l'apogée de votre carrière de collectionneur puisque vous sera remise une pièce rarissime que vous convoitez depuis longtemps.
[...]
PS2 : Cette rencontre sans précédent et sans lendemain s'accompagnera d'un meurtre".

***
La journée avait été délicieuse : pluie régulière, vent du nord soufflant en rafales, gémissement des arbres centenaires sous un ciel nuageux,

***
Je te promets un menu fabuleux : corned-beef 1917, jambon d'Écosse à la confiture de groseilles et pudding des tranchées.
Même avec un flacon de teinture mère de Chelidonium majus, Higgins n'était pas certain que sa vésicule biliaire survivrait à pareil traitement.

***
l'ex-inspecteur-chef n'entretenait guère d'illusions sur le genre humain, l'espèce la plus destructrice de la planète ;

Ce roman a fait l'objet de nombreuses rééditions, dont les plus récentes sous le nom de Christian Jacq, dans la série "Les enquêtes de l'inspecteur Higgins".
Pour mon exemplaire :
Auteur : J.B. Livingstone
Éditeur : Gérard de Villiers
Collection : Les dossiers de Scotland Yard
1993 - 254 pages
1e édition : 1991
(Réédition la plus récente : juillet 2020 chez XO)
Résumé Babelio

Les autres Higgins que j'ai chroniqués parmi la presque vingtaine lus :
Les trois crimes de Noël
Les disparus du Loch Ness
Le profil de l'assassin

mercredi 6 janvier 2021

Les Pionnières T1 Une place au soleil - Anna Jacobs

Après mon gros coup de cœur pour le premier tome de la série Swann Hill - Les Pionniers (spin off de la trilogie des Cassandra) j'attendais avec impatience la suite de cette série (même si hélas, je ne les reçois plus en version papier, que je lisais et relisais)
Et surprise, au lieu de la suite, c'est une nouvelle série qui apparait !

Pas de déception pour autant, Anna Jacobs, c'est toujours aussi addictif et réjouissant. Un vrai régal pour moi cette lecture. Le seul problème c'est de ne pas pouvoir la lâcher même quand j'ai autre chose à faire !

Nous allons cette fois encore voyager entre Angleterre, Irlande et Australie.
Deux histoires distinctes dont on se doute qu'elles finiront par se croiser.
Contrairement à d'autres romans de ce type, si Mark part (fuit même) dès le début pour l'Australie, nous faisons un bout de chemin beaucoup plus long avec Keara sur le vieux continent.
Issue d'une famille irlandaise très pauvre à cause d'un père violent, la jeune fille essaie de faire survivre sa famille comme elle peut. Par chance, il y a dans le village un couple qui, ayant perdu leur fille, est prêt à aider d'autres filles à s'en sortir. Un petit rayon de soleil dans un quotidien terriblement difficile.
Keara, dont la famille dépend entièrement du "maître" du lieu, est obligée de partir dans le Lancashire si elle veut continuer à aider les siens. Elle y est très malheureuse malgré quelques retours vers l'Irlande toujours trop courts.
De malheurs en péripéties, elle se retrouve finalement en Australie, où elle doit recommencer une vie à partir de vraiment rien. Là encore, une amitié imprévue va éclairer le roman et réchauffer le coeur.

mardi 5 janvier 2021

La section Lucky - Frédéric Schmitter



J'ai beaucoup aimé l'idée de ce livre.
D'abord, la découverte d'un collège très particulier, qui existe réellement, celui des îles du Ponant.
Pour éviter un internat obligatoire aux très jeunes collégiens, depuis presque un demi-siècle un collège a été créé dans ces îles. Collège unique mais réparti en six sites sur les six îles les plus éloignées du continent, les collégiens restant ainsi sur leur île.
Ca, c'est la partie réelle. Côté roman, un écrivain, Gaspard, va au cours d'une année scolaire conduire une expérience avec un collégien choisi sur chaque île.
Travail à base d'écriture, de lettres et de textes à contraintes, des idées différentes pour chacun.

Je connais mal l'OuLiPo tout en sachant à peu près ce que c'est, mais j'ai peu lu de textes s'y référant. (Même pas Pérec !!) L'écriture à contraintes ne m'attire guère.
Pourtant, j'ai été vraiment intéressée par tous ces jeux de lettres que propose Gaspard aux collégiens, souvent imaginés à partir de ce qu'ils sont.
Beaucoup d'idées sur lesquelles on a envie de travailler. D'ailleurs, j'avais pensé offrir le livre à une de mes petites-filles qui devraient être intéressée par toutes ces pistes de jeux sur les mots.