vendredi 18 septembre 2020

Mon enquête de généalogie - Nos ancêtres venus d'ailleurs - Marie-Odile Mergnac

Encore un coup de coeur pour cette collection.
Après Le mystère du poilu ce volume-ci ouvre sur plus d'ancêtres différents, comme son titre l'indique.
Des Bretons aux Arméniens, beaucoup ont une ascendance à rechercher au loin.
Mais le sujet essentiel est ici l'esclavage.
C'est léger, intéressant et facile.
Une classe et une enseignante comme on en rêve !
On s'instruit, sans le sentir, aussi bien sur la généalogie, et comment s'y prendre, que sur l'histoire, et même la géographie.
Quand je vois avec mes petits-enfants combien ces sujets sont apparemment peu abordés en classe, il est en général inutile de leur demander où se situe une région, un pays, une ville même française. On se demande si une enseignante qui leur donne envie de savoir tout cela existe !
Avec aussi beaucoup de pistes pour se lancer dans la recherche de ses propres ancêtres. Dans le roman comme dans le dossier de fin.
Bien sûr, c'est un brin trop facile, on n'a pas que des réussites quand on cherche, mais je pense que ça peut donner envie de rechercher un peu d'où on vient, pas uniquement des noms et des dates, mais aussi tout ce qui fait la vie autour.
On aborde des sujets durs, la guerre, le génocide arménien, l'esclavage. Mais de façon assez légère pour pouvoir le mettre entre toutes les mains, et je le recommande vivement.

jeudi 17 septembre 2020

La soeur de la tempête (Ally) - Les Sept soeurs -Tome 2 - Lucinda Riley

Après ma lecture - avec plaisir - du tome 1, j'hésitais sur la suite, sachant que ça n'allait pas être la suite de l’histoire, mais une autre.
Finalement, j'ai profité que les trois tomes suivants étaient à 2.99 € en version numérique, on ne quitte pas si aisément les soeurs d'Aplièse !! (Bon calcul de la part de l'éditeur, au moment de la parution du tome 6, et des précédents en poche, c'est normal !)

Nous suivons cette fois la 2e soeur, Alcyone dite Ally, navigatrice hors pair et musicienne.
Suite à un drame personnel, elle aussi va se mettre en quête de ses origines.
Cette fois encore, le début ne m'a pas vraiment enthousiasmée, la navigation de compétition ne me parle guère, et la musique, je n'y connais pas beaucoup.
De plus, j'ai trouvé des invraisemblances. Comme par exemple qu'elle ne connaisse pas le vrai nom de son père, elle cherche si elle a vu du courrier à son nom, mais qui ne l'a écrit cent fois en début d'année scolaire ?
Et n’avoir pas une seule fois fait un anagramme de son nom, d'Aplièse, pour voir que ça donne Pléiades alors qu'elles ont toutes des noms d'étoiles.
Étonnant aussi qu'elles fassent des recherches poussées sur leurs familles d’origine, et pas sur leur père adoptif, au sujet duquel elles se posent tant de questions.

mardi 15 septembre 2020

La forêt qui se mange... ou pas - David Melbeck

En même temps que Les bêtes qui volent ... avec ou sans plumes, j'ai reçu celui-ci, dans la même collection.
On ne s'en lasse pas de ces antisèches. Et pas uniquement les adultes pour ne pas avoir l'air idiot !! Les enfants s'en régalent aussi.
Celui-ci est plus tourné vers la flore que vers la faune, je n'en avais pas encore. On a donc découvert des tas de choses, et on y revient régulièrement.

Je ne vous détaille pas la maquette, vous pouvez vous référer aux titres précédents.
Je suis un peu moins fan des illustrations, certaines sont drôles, mais pas toutes.
Mais tous les sujets sont intéressants. 
On nous présente bien entendu ce qu'on peut manger, en nous mettant en garde contre les toxiques. Mais on découvre aussi plein d'autres choses, sur les champignons surtout, et les noisettes, les gratte-culs, les marrons et les châtaignes, les pignons, et bien d'autres…

Une belle façon de préparer la prochaine sortie en forêt, avec l’automne qui approche.
Voire de remplacer les sorties par une balade virtuelle grâce au livre (plus prudent en période de chasse !)

Extraits :

dimanche 13 septembre 2020

Mardy & Ozgo : Le monde d'en dessous - Marie Lenne-Fouquet

Si je vous dis que je me suis régalée avec ce Pépix, vous risquez de me répondre que je dis ça presque chaque fois. Ce n'est pas de ma faute s'ils sont tous excellents !!

Nous retrouvons ici toute la verve de Marie Lenne-Fouquet, qui avait déjà "sévi" dans Kidnapping confiture, dans un registre très différent mais avec des personnages tout aussi attachants.

Mardy, c’est le grand frère, toujours une idée d'avance, toujours en train de réfléchir.
Ozgo, c'est le petit frère, "un enfant différent", jamais sans son déguisement, mais ce n'est pas lui qui le choisit, c'est le déguisement qui le choisit !! Pas forcément adapté à l'activité du jour !
Petite, c'est la petite soeur, adorable, à l'âge où rien n’inquiète, ou pas grand chose. Mais quand ça l'inquiète, attention à la crise, si violente que tout le monde la guette et essaie de l'éviter.
Et puis il y a Benjamin, le chat... le seul qui ait un "prénom" classique ! 
Mais le chat a disparu. Et ce n'est pas le seul.
Décidément, c'est l’automne des disparitions de chats, après ma lecture de "Même les araignées ont une maman" dont je vous parlerai bientôt (il ne parait qu'en octobre).
Mais en cherchant le chat, c'est Petite qui disparaît ... dans un trou. Pas d'autre solution que de descendre la chercher. Et les voilà au royaume des ploozes, doux, dangereux, et ronronnant.
Il va falloir arracher Petite aux griffes d'un poireau (ah ah !) et pas uniquement.

samedi 12 septembre 2020

L'art en bazar - Ursus Wehrli

Je conseille souvent cet album, ainsi que son jumeau Photos en bazar, il était temps que je vous en parle ici.

Une façon si amusante de décomposer les tableaux, qui nous incite à les voir d'un autre oeil.
Sur la page de gauche, un tableau, souvent assez connu. sur la page de droite, les différentes formes que contient le tableau, classées par taille et par couleur. Avec quelques variantes comme par exemple celui de la couverture.
Les enfants adorent, on sourit beaucoup, mais c'est aussi une façon différente d'aborder le contenu d'une oeuvre d'art.
Et bien entendu la base de divers jeux et exercices, comme en inventer d'autres, ou deviner de quel tableau la décomposition est issue (à condition d'en avoir la liste, sinon, ce n'est possible que pour quelques peintres très particuliers.)
Le choix de tableaux très éclectique permet d'aborder les différents types de peinture.

jeudi 10 septembre 2020

Le Majordome et moi - Gary D. Schmidt

Très chouette roman, presque un coup de coeur, qui nous fait passer du rire aux larmes.

Ce matin Carter entre en 6e. C'est la rentrée aussi pour ses trois petites soeurs, les vêtements se cachent, la voiture n'y met pas du sien, la maman est totalement débordée.
Ne manquait plus que le drôle d'hurluberlu qui sonne à la porte, et ne veut pas s'en aller.
Et voilà la famille Jones, de Marysville (N.Y.)  et dont le père est militaire en Allemagne, qui hérite d'un majordome, un vrai majordome anglais, parapluie, chapeau melon et vocabulaire qui va avec. Même s'il réfute le terme de majordome, se préférant "gentleman au service d'un gentleman".
A partir de là, leur vie prend un nouveau tournant. Et le décalage entre eux est franchement hilarant. Il y a longtemps que je ne riais pas aussi volontiers à la lecture d'un roman.
La scène où le majordome va installer table et couverts dans la cantine du collège est inénarrable. Et d’autant plus que c'est une manière de punition pour Carter.
Le parallèle entre les habitudes de chacun, langage, nourriture, façon de vivre, et même véhicule n'en finit pas de faire des vagues.
Mais la vie, c'est comme les montagnes russes, parfois on rit, parfois on pleure.

lundi 7 septembre 2020

Un look d'enfer ! Cédric Tome 29 (B.D.)


Lire une BD de Cédric, c'est toujours un petit moment de récréation hors du temps, bien agréable.
Celui-ci ne fait pas exception, les auteurs se renouvellent à chaque volume, tout en restant toujours fidèles à leurs personnages.
Tome paru il y a un lustre, j'ai profité de l'opération BD à 3,00 € chez mon libraire pour le découvrir.

J'ai bien entendu une tendresse particulière pour le grand-père râleur, mais tous les personnages sont agréables, et j’aime beaucoup leurs dessins, toujours très expressifs.
La planche de la page 17 par exemple, voir le visage du coiffeur évoluer à chaque bulle, juste avec quelques détails, est hilarant.

Les histoires sont de longueur variable, et j'apprécie qu'il y ait chaque fois un titre, permettant quand on "butine" de commencer l’histoire au début.

Extraits :

samedi 5 septembre 2020

Les Sept soeurs : Maïa -Tome 1 - Lucinda Riley

Une série addictive qui attire des lecteurs très différents !
Je venais d'en entendre beaucoup de bien par deux personnes aussi différentes que possible par l'âge, le caractère et les lectures et juste à ce moment-là, l'éditeur propose le tome 1 gratuitement. Bien entendu, j'ai sauté sur l'occasion pour le découvrir.
Et je l'ai donc reçu par mail, chapitre après chapitre, chaque jour.
C'était très surprenant et me replongeait dans le bon temps des feuilletons.
Chaque matin, j'attendais avec impatience l'arrivée du nouveau chapitre pour m’attabler devant mon petit-déjeuner avec la liseuse. (C'était à l'occasion du confinement que Charleston nous a fait ce cadeau, donc pas d'urgence le matin puisque pas de sortie !!)

Le début m'a paru un peu lent. Peut-être parce que je devais attendre le lendemain pour continuer, d’autant que je ne m'attendais pas à ce que les chapitres soient si courts (50 chapitres pour ~500 pages). Mais rapidement (dès qu'on suit Maïa jusqu’au Brésil) j'ai vraiment accroché et j'ai beaucoup aimé.

L'autrice mêle histoires d’amour, anciennes et d'aujourd'hui, secrets de famille, voyage dans le passé,  et découverte de la ville de Rio, c'est une réussite.

vendredi 4 septembre 2020

jeudi 3 septembre 2020

Le Pays des Contes T6 La Collision des mondes - Chris Colfer

Décidément, cette série est époustouflante ! Non seulement le final est à la hauteur des autres épisodes, presque un feu d’artifice, mais on a une virtuosité incroyable, notamment dans la mise en abyme.
Car le prologue, qui d'un volume à l'autre nous a baladé à travers les époques, nous emmène ici dans le futur de Conner, le jour où on lui célèbre en grande pompe son quatre-vingtième anniversaire.
Moment que l'on retrouvera en épilogue, et qui nous permettent de savoir ce que deviennent nos héros préférés, avec encore beaucoup de drôlerie.

Entre temps, on va retrouver tous les personnages rencontrés au fil des pages.
J'ai beaucoup aimé que cet épisode se déroule en grande partie à New York (et regretté plus que jamais d'avoir voulu visiter la New York Library le seul jour de fermeture !! Et de dépit d'avoir même oublié de prendre en photo Patience et Fortitude)

Beaucoup d'actions, c'est parfois assez dramatique, avec pourtant toujours un humour incroyable !
Par exemple Rouge, la moins futée du groupe, se débarrassant de sa plus grande ennemie en lui renvoyant son sort avec le miroir. Comment y a-t-elle pensé ? .. Grâce à Glamour Magazine ... qui dit que toute femme trouvera son salut dans son miroir !!
Charlotte qui dit à son mari : ça va te paraître étonnant mais je n'ai jamais mené de guerre auparavant.
En pleine bataille, le général en chef de l'armée américaine, répond quand on lui demande de nouveaux ordres : Priez...

Je tire mon chapeau une fois de plus au traducteur, avec entre autres des passages comme :
L'haleine de fromage de Bree. Ou : Les sorcières, c'est des cassos !

En bref, un dernier volume qui vaut largement les autres, juste le regret d’avoir terminé cette série.

Extraits :

mardi 1 septembre 2020

Les bêtes qui volent ... avec ou sans plumes - David Melbeck

Nous avons profité du confinement pour nous replonger dans l’excellente collection "50 antisèches pour parents en détresse" et sa voisine "La nature en questions" un  vrai bol d'air frais quand on ne peut pas bouger. Et je remercie les éditions Salamandre de l'envoi de deux titres parus juste avant le blocage !

Comme pour les précédents, difficile de vous en parler sans vous montrer chaque page, tant tout est intéressant.




Voici le sommaire, que de questions dont vous ignorez la réponse !!

lundi 31 août 2020

Le Secret de la Montagne Noire - T 2 La promesse de cristal - Bruno Combes

Après avoir lu avec plaisir le tome 1, Les Amants de la bergerie, et vu le coup de théâtre final, j'espérais enchaîner rapidement sur le suivant mais j'ai dû attendre plus d'un an. J'ai profité cet été d'une promotion de l'éditeur pour l'acheter en version numérique.
J'ai donc relu le premier pour me remettre bien en tête les personnages et les situations, il y a toujours une partie qu'on oublie.

J'ai finalement un peu moins bien accroché à ce tome, mais c'est probablement plus à cause d'une période peu propice à la lecture pour moi que du roman lui-même. Ce qui ne m'a pas empêchée de le dévorer en trois jours !

(Attention, je divulgâche forcément un peu le 1er tome ici)

Nous retrouvons donc Tess juste quelques jours après la fin du précédent.
J'aime bien quand on enchaîne sans laisser passer du temps, c'est vraiment la suite de l’histoire.
Elle venait d'apprendre que son père biologique, qu'elle croyait mort, se produisait sur scène le 14 juillet, et la voici le 14 juillet, au pied de la scène en attendant le début du concert.

J'ai trouvé le début un peu bavard, entre résumé mine de rien du tome 1 (évidemment, moi, je venais de le relire !), terroir, amour, et secret de famille. Pas mal de paysages et un peu moins de rythme, ou est-ce moi qui suis plus impatiente ?