samedi 4 juillet 2020

Les Petites Bêtes - Mon coffret livre et jeux (Usborne)

Un nouveau coffret Usborne, c'est toujours la perspective de passer de bons moments.
Celui-ci s'adresse aux plus jeunes, dès 3 ans, on peut y jouer de 2 à 4 joueurs (5 en comptant le maître de jeux).
Il contient :
- 4 planches de 9 animaux chacune, dessinés simplement et bien reconnaissables, 17 x 17 cm.
- 36 cartes 52 x 52 mm, une par petite bête.
Le tout en beau carton épais, coins arrondis, lisse et brillant, manifestement à l'épreuve des manipulations voire d'un brin d'eau.
- Un livret (17 x 17 cm) de 24 pages avec :
 + 18 pages détaillant chaque petite bête : le dessin, son nom, et quelques courtes lignes d'explications
 + 2 doubles pages de règle du jeu, puisqu’on peut jouer soit au loto, soit à un jeu de mémoire.
 + 1 page d'index alphabétiques des petites bêtes.

- le coffret est bien dimensionné pour tout contenir, mais sans être trop encombrant, le tout dans des tons de vert bien entendu.

Ce qui est vraiment intéressant dans ce type de coffret, c'est qu'on peut l'adapter à des âges différents.

Avec les plus jeunes, même avant 3 ans, on va découvrir les belles illustrations, leur demander quels animaux ils connaissent, demander de trouver tous les papillons, tous ceux qui rampent, tous ceux qui volent, leurs couleurs préférées, etc.

Ensuite, on entre dans les jeux proprement dits, pour les habituer à suivre une règle, à attendre leur tour.

Le Loto : là aussi, c'est évolutif.
Avec les plus petits, on montre la carte. Un peu plus grand, on décrit la carte. Ce peut être l'adulte qui mène le jeu, ou chaque enfant à son tour. Un bon exercice pour voir les éléments importants de chaque petite bête. Et enfin, si on joue souvent avec les mêmes enfants, on peut demander de nommer les animaux, voire d'indiquer seulement les caractéristiques découvertes dans le livret.

Le jeu de mémoire : comme un mémory, mais on ne retourne à son tour qu'une carte. Si elle correspond à notre planche, on la pose dessus, sinon on la remet à l'envers.
L'avantage du jeu de mémoire est connu de tous les parents / grands-parents / nounous ! Contrairement au loto qui fait appel uniquement au hasard, ici dès que les enfants ont compris le principe, en général, ils peuvent gagner (contre moi en tout cas, pas de problème, ils ont toujours plus de mémoire que moi !!)

Et les plus grands, qui sont déjà bien intéressés par les insectes et autres petites bêtes vont se régaler à lire et relire le livret. Je parie volontiers que d’ici la fin de l'été, ils sauront mieux que vous ce qu'est un staphylin ou un Robert-le-diable (sauf si vous êtes entomologiste évidemment !!)

Un seul (tout petit) reproche : sur la boîte il est marqué 2 à 5 joueurs. Beaucoup de jeux étant pour quatre, quand j'ai cinq enfants à occuper, ça m'attire. Or, ça ne fonctionne pas vraiment avec 5 jeunes enfants, puisque le mémo est pour 4 et le loto pour 4 joueurs et un maître de jeu, forcément adulte ou plus grand.

Un bon coffret à petit prix qui non seulement amusera longtemps, mais qui permet de se familiariser avec des petites bêtes qui ne nous sont pas forcément sympathiques à priori, et qu'on a pour certaines parfois un peu tendance à éviter voire à détruire.
Et pourquoi pas une "chasse au trésor" à partir des cartes ?

Un autre coffret du même type, mais "Sous la mer" est paru en même temps.

Qui en parle : La Trib'out Arc en ciel

Extraits :

La scolopendre
Doté de nombreuses pattes, et animal à la vision limitée se sert de ses antennes pour se déplacer.




Usborne 2 juillet 2020 NOUVEAUTÉ
Format du coffret : 19 x 19 x 4 cm ; 9.95 €
Résumé Babelio

jeudi 2 juillet 2020

Jours sauvages - Claire Cantais

À la fois chronique adolescente et thriller, un roman qui parle de "bushcraft" et nous fait passer des vacances (pas de tout repos) dans les Pyrénées.

Sept jeunes gens/filles, entre treize et quinze ans, mais je les aurais vu un peu plus âgés, se retrouvent pour un stage d'activités très dynamique. Ils ne se connaissent pas, n'ont rien en commun, même pas leurs motivations, entre ceux qui rêvent de se dépasser, et ceux qui n'ont pas eu le mot à dire, et ont été envoyés de force, absolument pas adaptés à la situation.

D'entrée, le ton du séjour est donné, avec trois adultes pour les encadrer : le couple responsable, lui ancien militaire qui a décidé de leur en faire "baver", aucune empathie, que des ordres et de la dureté. Elle qui les materne mais semble un peu inquiétante parfois. Et heureusement, il y a l'animateur, jeune, beau, toujours souriant, et plus facile d'abord.

Semaine 1 : Apprendre à survivre.
Tout le monde s'y met, de bon coeur ou à contrecoeur, même le jeune garçon asthmatique et fragile, même Charlotte, arrivée avec son maquillage et ses manières de poupée Barbie. Sauf Nolan, qui loin de ses jeux vidéos et de ses barres chocolatées n'a qu’une idée, contourner le règlement, de préférence en faisant risquer les autres et pas lui. Les a priori fille / garçon sont vite mis à mal, mais chacun a une personnalité bien campée, c'est un vrai roman choral, tous ont leur importance.

dimanche 28 juin 2020

Mystères à minuit : La ville la plus hantée du monde - Camille Brissot

De l'humour, des fantômes plein les rues, un zeste de peur, une histoire passionnante.
Il me semblait bien que cette nouvelle collection Oz était pleine de promesses.
Une ville appelée Minuit, qui mise tout sur le surnaturel, envahie de touristes en quête de sensationnel surtout aux environs d'Halloween.
À côté de ça, un garçon "presque" normal, collégien de 5e un peu tenu à l'écart par les autres. Son père écrit des romans d'horreur, il a peu d'amis à part un bibliothécaire un brin étrange, et le gardien du cimetière.
Mais ... Victor voit les fantômes. Forcément on pense à La Fille des Deux-mondes. Cependant, l'ambiance ici est tout à fait différente. Son chat comme son meilleur ami sont des fantômes, et la plupart sont bienveillants avec lui.
Quand le soir d'Halloween, on découvre deux disparitions, il va falloir mobiliser tous les fantômes, et même eux vont devoir se mettre en danger, il est des coins très inquiétants dans cette ville.

Gros coup de coeur pour ce roman. Une vraie histoire avec des rebondissements à chaque page. Des personnages bien campés, on tremble, on rit. C'est parfaitement adapté à un public de jeunes lecteurs (fin primaire et collège je pense).
Et tout en s’amusant et en tremblant, ils vont en apprendre un peu plus, sur Samain, Halloween ou les croque-morts. Et peut-être découvrir que passer pour une sorcière, il y a eu un temps où ce n'était pas une plaisanterie de carnaval, mais un très grand danger.

samedi 27 juin 2020

Nils et le peuple des nuages - Séverine Vidal

Un Pépix atypique. Au premier degré, une aventure originale à la fois pleine d'amitié et mouvementée.
Mais aussi un fond écologique, et surtout, un plaidoyer pour les différences.
Un nouveau Pépix de Séverine Vidal, c'est forcément l’assurance de passer un excellent moment.

Nils vit "dans les nuages" avec sa famille et ses amis, peuple nomade à bord de montgolfières géantes.
Leur vie est une grande aventure, presque toujours dans les airs, ils se déplacent d'un ballon à l'autre sur le dos d'un aigle, ou parfois pour les plus courageux le long des cordes qui les maintiennent ensemble.
Une vie où l’amitié tient beaucoup de place, puisqu'ils voguent toujours ensemble.
Nils et ses amis ont toujours connu cette vie-là, école dans une des montgolfières, errance au fil du vent, arrêt de temps en temps sur la terre ferme pour des questions pratiques.
C'est là qu'on s'aperçoit, lorsqu'ils sont à terre, qu'ils sont à la fois craints et mal considérés. Et pour nous adultes, il est certain que ce sont en quelque sorte les "Roms" de cette époque. Chassés, critiqués, parfois enviés, ils intriguent aussi.
Ils avancent à travers tempêtes, nuages de sauterelles et invasions de pirates (car oui, après avoir vogué sur un bateau pirate, dans L'Île de la mangrove rouge, me voilà avec des pirates du ciel. Les coïncidences de la lecture !)

vendredi 26 juin 2020

La toute première fois - Cameron Lund

Ce roman est une jolie surprise pour moi.
Pour une fois, je partage la 4e de couv :
" Attends d'être prête ", disent toujours les gens. Mais comment sait-on qu'on est prête ? Si coucher signifie risquer d'avoir le cœur brisé, d'être tournée en ridicule ou de souffrir, je ne suis pas certaine de l'être un jour.
Keely vient d'avoir 18 ans et elle est la seule de ses amies à ne jamais " l'avoir fait ". Quand elle rencontre Dean, elle en a envie mais a terriblement peur de paraître inexpérimentée. Un plan presque parfait prend alors forme dans sa tête : demander à son meilleur ami, Andrew, d'être sa toute première fois et de lui apprendre les règles du jeu. Mais c'est bien connu : en amour, il n'y a pas de règles qui tiennent...

Je commence donc ma lecture en me demandant pourquoi j'ai voulu lire ça. Très ado, très américain, les premières pages me le confirment. Et puis rapidement, je me laisse prendre au plaisir de passer quelques jours en compagnie de Keely et la bande de son lycée. Pourtant, tout cela est tellement loin de moi.
Mais l'écriture est agréable, les personnages bien campés et plutôt sympathiques (enfin certains !)
Chacun se cherche, même s'ils donnent l’impression de chercher l'autre.
Cette dernière année de lycée annonce une grande rupture en Amérique, plus qu'en France me semble-t-il (quoique je connais mal cette tranche d'âge actuellement) peut-être à cause des grandes distances qui vont les séparer une fois choisie leur fac.
D'ailleurs, toute la partie finale m'a émue, ces adieux aux gens, aux lieux, aux situations qu'on ne retrouvera plus, ça évoque forcément des souvenirs pour chacun de nous, des ruptures lointaines ou proches.

jeudi 25 juin 2020

Mon livre pop-up : Les saisons

Les pop-up d'Usborne, ce sont de petites merveilles. Très colorés, plein de détails.
Avec un thème comme les saisons, c'est un régal !

Une double page par saison, et la dernière, chouette idée, un bel arbre aux quatre saisons, qui sert en quelque sorte de "révision" ! (Quelle saison arrive après ...)
Pas de pages inutiles, même les pages de garde supportent un pop-up.
Un texte simple, qui met l'accent sur quelques animaux qu'on va s'amuser à chercher.

Mais ce qui est à noter surtout, outre les couleurs, c'est que chaque pop up se déplie différemment, un système différent à chaque page. Je ne connais pas les termes techniques précis pour les expliquer, mais j'ai vraiment aimé ça, avec parfois de petits animaux qui se cachent sous les dessins.
De quoi donner des idées "d'atelier découpage", même si on sera toujours loin d'un tel résultat.

mercredi 24 juin 2020

L'île de la mangrove rouge - Sarah Lark

1753. Quatorze ans après la fin de L'Île aux mille sources, nous revoici à Cascarilla Gardens, en Jamaïque, avant de partir pour Hispaniola (Saint Domingue et Haïti) avec un détour par les Îles Caïman.
Pas de monotonie dans les romans de Sarah Lark, la suite s'avère bien différente, même si certains thèmes demeurent.
Nous allons suivre pendant quatre ans de nouveaux personnages, mais bien entendu retrouver aussi les anciens.

Le personnage central est ici Deirdre / Dede, fille de Nora et Akwasi, mais qui a été élevée par sa mère et Doug son mari, sans jamais revoir son père.
Deirdre qui bien que métisse en un pays et une époque où il ne fait pas bon l'être, vit comme si elle était blanche, grâce à sa beauté et à l'influence de son beau-père.
Son mariage l'amène jusqu’en Hispaniola. Elle va côtoyer des pirates, dont nous partageons la vie quelques moments, des esclavagistes pire que ceux de son île natale, des "marrons", et même croiser François Macandal, personnage réel, à la fois sauveur d'esclaves, et illuminé vivant comme un gourou de secte si l'on en croit le roman.

Une fois de plus, je n'ai pas pu lâcher ce roman, et j'ai du mal à passer à autre chose, les personnages m’habitent encore.

mardi 23 juin 2020

#carnet d'un peintre naturaliste confiné - Lorenzo Dotti

 Je m'étais dit que les livres ayant pour sujet le confinement, très peu pour moi ! Et puis, j'ai été tentée par les aquarelles de Lorenzo Dotti. Et ce sont finalement ses textes qui m'ont le plus accrochée.
Tellement que j'ai envie de vous montrer chaque page !

Il s'agit bien entendu d'un livre à "grappiller" au gré de ses envies, une page puis une autre, et encore une autre, parce qu'il est difficile de s'arrêter !
Textes comme images sont très variés. Des souvenirs, des paysages, des natures mortes, des portraits, des réflexions.
Une double page avec chaque fois un texte, parfois très court, parfois bien plus long, et une aquarelle en face, qui illustre ou  nous emmène plus loin, souvent nous fait rêver.
Difficile de mieux vous en parler, je vous laisse regarder.
Mais il va falloir que je choisisse, parce que c'est presque tout le carnet que j'ai pris en photo. À chaque page je me dis qu'il vaut mieux ajouter celle-ci !! Et je reprends mon lutrin pour une nouvelle photo !!

Extraits :

Imaginez une pergola couverte de vigne, semi-ombragée et dont les feuilles dessinent des ombres merveilleuses sur une table en céramique colorée ; imaginez une chaude journée d'été et une bande sonore de mouettes et de cigales ;

samedi 20 juin 2020

Fléau sans frontière - Nelson Tome 11

C'est gentillet et drôle.
Si peu marquant pour moi que j'avais oublié en avoir déjà lu un :-/  (Déplorable surprise)
Celui-ci m'a paru plus amusant, et plus adapté jeunesse même si on sent qu'au départ, c'était une BD tournée vers les adultes.

Ce qui m'a paru  un peu surprenant, c'est que ce sont des strips distincts pour la plupart, une bande de 3 ou 4 cases qui se suffit à elle-même, mais en même temps, c'est toute une histoire qui court au long de la BD, la plupart des strips s'y intégrant :
Julie au travail, puis besoin de vacances, elle tente de partir aux Bahamas mais Nelson fait rater son départ, et ensuite vacances à la ferme. Puis retour et rencontre d'un musicien poète que va faire battre son coeur, et que Nelson tente désespérément de chasser.

Il y a pas mal d'idées fort bien vues et j'ai souri souvent.

Extraits :

vendredi 19 juin 2020

Le fantôme de la chocolaterie - Les mystères de Dundoodle T1 - David O'Connell

Un roman jeunesse sympathique et amusant.
De l'aventure, de l'humour, des méchants, des copains, du fantastique, un peu de peur et beaucoup de bonbons !!

Archie, qui vit seul avec sa mère, apprend qu'il hérite de la célébrissime fabrique de confiserie McBudge, ainsi que de la vaste maison et tout ce qui l'entoure, après la mort d'un grand-oncle dont il ignorait tout. Il n'a pas le temps de réaliser vraiment et de deviner tout ce que ça implique, que le voilà lancé dans une quête compliquée.
Car le grand-oncle, qui lui fait parfois des clins d'oeil depuis son tableau, a imaginé une série d’énigmes avant qu'Archie ne puisse être officiellement son successeur.
Il va découvrir des lieux surprenants, avec dragons, lettres qui volent, domestique peu enclin à ôter la poussière, bateau qui se déplace seul, créatures ailées dont il vaut mieux se méfier.
Sauf que le plus dangereux ne sera pas forcément cela, mais des cousins qui voudraient bien prendre sa place. Entre la mère proche de Cruella et les jumeaux qui font penser à Dudley mais plus doués pour provoquer des "accidents".

Heureusement, Archie, n’ayant même pas encore eu le temps de découvrir ces lieux, peut compter sur deux amis pour l’aider (ou pas !). Une fille plutôt futée qui connait les lieux comme sa poche, et un garçon qui ne parle que de morts-vivants, de macabre-épouvante et de mobgobelin.

mardi 16 juin 2020

Le Pays des Contes T4 Au-delà des royaumes - Chris Colfer

Je continue cette série avec toujours plus de plaisir.
Cette fois, le prologue nous emmène à Copenhague en 1845, sur les pas d'Andersen.
Et nous laisse deviner ce qui nous avait échappé dans le tome précédent au sujet de l'homme masqué.
On est dans la suite immédiate du 3, avec cependant encore des nouveautés.

Et bien entendu, un roman où on entre dans les livres ne peut qu'être un grand bonheur pour moi !
Après les aventures de Thursday Next, de Jasper Fforde puis Pages et Compagnie, d'Anna James, ici nos héros vont nous entraîner dans des contes et des légendes. Nous parcourrons avec eux :
Le Magicien d'Oz
Alice au pays des merveilles
Peter Pan
Merlin l'Enchanteur et le (futur) roi Arthur
Robin des Bois

Première "étape" le Pays d'Oz, et avant d'y arriver, nous suivons Alex et Conner chez Dorothy, juste quand la tempête va éclater. Et l'homme de fer-blanc va rester avec eux jusque dans les autres histoires !

lundi 15 juin 2020

La part des anges - Bruno Combes

Mais quel page turner !!
Je n'ai pas eu le même énorme coup de coeur que pour Je ne cours plus qu'après mes rêves, mais je ne l’ai pas lâché, bien que le thème soit un peu trop triste pour mon humeur actuelle.

Lisa a perdu son fils, d'un accident dont elle se juge responsable, malgré les dénégations de tout son entourage.
Toutes les aides échouent à lui faire relever la tête, même la présence de son adorable fille, qui bien que très jeune passe pas dessus son propre chagrin car il ne faut pas peiner maman.

Pour essayer d'aller de l'avant, la famille quitte Paris pour le Périgord.
Alors qu'on leur propose des logements intéressants dans le village, Lisa se sent irrésistiblement attirée par une vieille maison très à l'écart.

Cependant, changer de vie ne permet pas de quitter son malheur. Et malgré une nouvelle amitié précieuse, des activités intéressantes dans une belle région, elle ne parvient pas à reprendre le dessus, et met son couple en danger.
Jusqu'à ce qu'elle découvre des lettres et un journal, datant de la seconde guerre mondiale.