dimanche 24 juin 2018

L'assassin à la pomme verte - Christophe Carlier

Surprenant, un polar très atypique et original.

Plusieurs narrateurs, mais sur de courts chapitres, voire des paragraphes, alors qu'habituellement, si on change de narrateur, c'est sur des parties bine plus longues.

Mais est-ce dû aux changements de narrateurs, au vocabulaire parfois recherché et un peu verbeux, je  n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages, je suis restée un peu à l'extérieur.

Dommage car cette aventure dans un hôtel de luxe avait pas mal de choses pour me plaire.
Je n'en dirai pas plus pour ne pas dévoiler ce qui fait le sel de l'histoire.

Le changement de lieu et de rythme pour la fin de l'histoire est plutôt amusant.

Extraits :

J'ai beaucoup de commisération pour les hommes qui, s'il leur venait à l'esprit d'offrir la Joconde à leur épouse, s’entendraient répondre : Mais où veux-tu que j'accroche cette horreur ? C'est si petit chez nous !

***
L'annonce d'un crime est toujours salutaire, puisqu'elle nous rappelle à nous-mêmes que nous sommes vivants.

***
Les palaces forment une zone franche, où j'étais protégé par l'absurdité de mon acte, mon absence de liens avec la victime et l’incompétence proverbiale de la police française.

***
Craig
Chaque fois qu'elle parle de son mari, elle chantonne doucement le nom de Stefano. Combien de temps mettra-t-elle à s'apercevoir que le mien ressemble au bruit qu'on fait quand on écrase un escargot ?

Prix du Premier Roman 2012
Éditeur Feryane 2013
Collection Policier 18 (Grands Caractères) 243 pages
Résumé Babelio








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire