vendredi 26 janvier 2018

Le mystère de la dame en noir - Irène Adler (Sherlock, Lupin et moi - tome 1)

Un livre agréable à lire, des personnages intéressants (forcément) mais il m'a manqué un petit déclic
pour être vraiment emportée par l'histoire.
Rien à voir avec la série Enola Holmes, que j'avais lu avec enthousiasme. D'ailleurs, je l'ai acheté pour la relire dans l'ordre, j'en profiterai pour en parler ici.
Une histoire gentillette même s'il y a un mort. Amusant de découvrir Arsène Lupin et Sherlock Holmes dans leur jeunesse. Et lorsqu'on parle de la mère de Holmes, de son frère Mycroft et de leur soeur, on ne peut s'empêcher de songer à ce que ça va donner quelques années après dans la série Enola.

La narratrice est Irène Adler, celle que l'on retrouvera face à Holmes dans "Un scandale en Bohème" et de façon amusante les auteurs ont pris ce pseudonyme pour la série.
Elle nous raconte la rencontre entre trois jeunes adolescents, en 1870 à Saint-Malo, rencontre et amitié immédiate malgré leurs différences.
Les auteurs prennent quelques libertés avec les romans originaux, il semble difficile que Lupin ait été ado en même temps que les deux autres, mais qu'importe, on s'amuse à les suivre dans les ruelles, sur les remparts et les toits de la vieille ville.



J'ai bien aimé le personnage du majordome, Horatio Nelson.
J'ai trouvé intéressant cette jeune fille qui passe outre tous les diktats de l'époque concernant l'éducation des filles.
D'ailleurs, ça m'a donné envie de relire Un scandale en Bohème, dommage que j'ai si peu de temps en ce moment. Mes souvenirs de Sherlock Holmes aussi bien que d'Arsène Lupin sont anciens et assez effacés, je me remettrais volontiers à leur lecture.

A part ça, ce n'est pas vraiment palpitant il me semble.
En outre, l'intérêt de la série est de retrouver des personnages connus. Or il me semble qu'elle s'adresse aux plus jeunes, qui risquent de ne pas avoir déjà lu beaucoup de Holmes et de Lupin.

Extraits :

Personne ne me démentira, je crois, si j’écris que j’ai été la première et seule amie de Sherlock Holmes, le célèbre détective. Quand nous nous sommes connus, il n’était pas encore détective et encore moins célèbre. J’avais douze ans et lui juste un peu plus.

***
Mais Sherlock ne semblait pas vouloir m’accorder ne serait-ce qu’une seconde de la sienne.
– Que lis-tu ? insistai-je.
– Un livre.
– Oooh, tous les mots ou seulement un de temps en temps ?
Mon impertinence réussit à l’énerver. Il glissa un doigt dans son livre pour ne pas perdre sa page et planta son regard enflammé dans le mien.

***
Il s’appelait Arsène Lupin, comme le célèbre gentleman cambrioleur, mais en ces jours lointains, sa fulgurante carrière de voleur international n’avait pas encore commencé. Ni celle de gentleman, vu qu’il n’avait que deux ans de plus que moi si je me souviens bien, soit un peu moins que Sherlock.

***
- Et depuis quand un naufragé met-il la population en émoi ? insista ma mère.
- Eh bien... il est mort, madame, précisa sobrement notre majordome avant de quitter la pièce.


Série Sherlock, Lupin et moi, tome 1
Saint-Malo 1870
Auteur : Irène Adler (pseudo de Pierdomenico Baccalario et Alessandro Gatti)
Illustrations : Iacopo Bruno
Traduit de l'italien par Béatrice Didiot
Titre original : Sherlock, Lupin & Io, Il Trio della Dama Nera (2011)
Albin Michel Jeunesse 2017
Résumé Babelio



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire