mardi 6 mars 2018

Carte au trésor et code secret - Les Cousins Karlsson 7 - Katarina Mazetti

Décidément, cette série avait bien commencé, mais l'intérêt s'émousse au fil des épisodes.

Nous retrouvons les quatre cousins, à une période de vacances indéterminée, qu'ils vont bien entendu passer encore une fois sur l'île aux Grèbes, presque seuls, la tante Frida étant de moins en moins présente.
Comme chaque fois ils vont se trouver en présence de personnes suspectes, et il ne va pas se passer grand chose tout le long du livre, mis à part qu’ils vont essayer de comprendre ce que font ces gens à l'air louche, jusqu’au dénouement final.

Tout juste un bon Club des Cinq, l'humour en plus, des chapeaux de la tante aux réflexions de Bourdon. 
J'ai quand même aimé le rôle du chat, qui va permettre de ... (vous ne croyez quand même pas que je vais vous raconter !!)
C'est rare qu'on attribue un rôle à un chat, même si c'est ici très fugace.
Et par rapport aux club des Cinq, la nourriture est nettement plus recherchée, grâce au cousin français bien entendu. 

Mais Mme Mazetti, votre documentation n'est pas parfaite :
je doute qu'un enfant français puisse se payer un voyage (jusqu'en Suède !) grâce à son travail en vendant des journaux !! Ça n'existe pas chez nous ce petit job !

Un petit roman facile qui peut plaire aux lecteurs débutants, une aventure avec un petit goût d’exotisme puisque ça se passe en Suède. 
Et chaque tome peut parfaitement se lire séparément. Celui-ci est probablement pas inintéressant si on n'a pas lu les 6 précédents, auxquels il ressemble beaucoup.

Je complète avec l'avis de ma petite-fille de 11 ans : elle a bien aimé lire tous les tomes, et ne trouve pas que les histoires se ressemblent trop, elle a bien apprécié ce volume aussi.

Extrait :

- C'est qui cette personne bizarre ? dit Bourdon en regardant par la fenêtre. On dirait une amanite tue-mouche géante.
Elle pointe du doigt une grande femme qui attend devant la gare. Elle est vêtue d'une salopette blanche et coiffée d'un énorme chapeau rouge à pois blancs.


Traduit du suédois par Marianne Ségol-Samoy et Agneta Segol.
Titre original : Kusinerna Karlsson, Skurkar och skatter (2016)
Editions Thierry Magnier 2017
Collection Gaïa - 196 pages
Résumé Babelio

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire